Mad Men : le quiz ultime

Mad Men Don Draper

L'auteur des Révolutions de Mad Men connaît-il vraiment la série sur le bout des doigts ?

Critique de films et de séries (et collaborateur de Première), Damien Leblanc publie ces jours-ci Les Révolutions de Mad Men, analyse précise et érudite de la série de Matthew Weiner (2007-2015) racontant les tribulations alcoolisées d’un pubard obsédé sexuel dans le New York des années soixante. Pour vérifier qu’il connaît vraiment bien son sujet – et, surtout, pour ne pas que cet article ressemble trop à du copinage – on a décidé de lui faire passer l’épreuve du quiz. Dix questions très pointues sur Mad Men, un point à chaque bonne réponse. Le tout garanti sans trucage.

Première : T’es prêt, Damien ? C’est parti ! Quel était le métier de Don Draper avant qu’il ne devienne publicitaire ?
Damien Leblanc :
Il était vendeur dans un magasin de fourrures. C’est dans la saison 4 qu’on apprend ça, on voit un flashback avec Roger. Mais en fait, dès la fin de la saison 1, dans l’épisode du carrousel, Don parle de l’époque où il vendait des fourrures avec un Grec.

Parfait. Un point. Parlons musique maintenant. Cite-moi les chansons qui concluent les saisons 1, 3 et 5 ?
Bob Dylan, “Don’t think twice, it’s alright”. Roy Orbison, “Shahdaroba”. Nancy Sinatra, “You Only Live Twice”.

Un sans faute, bravo. La troisième question concerne la pub. Je te donne une marque, tu dois me répondre avec le slogan inventé par les mad men. Lucky Strike ?
Facile : “It’s toasted”.

Jaguar ?
“Enfin une beauté que vous pouvez réellement posséder”.

Heinz Beans ?
“Pass the Heinz”.

Non, attention, pas Heinz Ketchup, Heinz Beans !
Ah, pardon, les flageolets ! Attends, c’est un truc sur les jeunes, sur le voyage dans le temps… Ah, je sais plus !

Some things never change”.
Mais oui, bien sûr ! C’est la pub avec les astronautes !

Bon, du coup, je ne te mets qu’un demi-point. Maintenant, comme il n’y a pas que Mad Men dans la vie, cite-moi trois séries avec Jon Hamm…
30 Rock. Black Mirror. Et, euh… Je sais pas. Il a pas joué dans MacGyver ? Santa Barbara ? Hartley, cœurs à vif ?

Rien de tout ça.
Girls ?

Non plus. Tu aurais pu dire par exemple A Young Doctor’s Notebook, la série avec Daniel Radcliffe.
Ah oui, j’ai le DVD en plus.

Un demi-point seulement. Question numéro 5 : que faisait Don Draper au moment de la mort de Kennedy ?
Il était au bureau. Il s’est engueulé avec Lane Pryce ce jour-là. Et il était en week-end quand Lee Harvey Oswald est mort.

Très bien. Maintenant, tu as une minute pour me donner cinq films cités dans la série, puis cinq films revendiqués comme des influences par Matthew Weiner. Top chrono !
Dans la série, ils parlent de La Garçonnière, de Psychose, ils vont au cinéma voir La Planète des Singes, Rosemary’s Baby, Model Shop. Et comme influences, il y a Les Bonnes Femmes, La Notte, Le Conformiste… euh… il y en a plein…euh…

Attention, il t’en manque deux, plus que quinze secondes…
Toute une vie de Claude Lelouch… euh… euh…

Cinq secondes…
Blue Velvet ! Berlin Alexanderplatz ! Le Décalogue !

Ouf, t’as eu chaud. Question n°7. Difficile, celle-là. En plus de ses épouses Betty et Megan, avec combien de femmes Don Draper a-t-il couché dans la série ? Disons, à trois près.
Je dirais… Un truc comme douze. Peut-être même un peu moins. Dix ou douze ? Il voit une prostituée, il y a le plan à trois avec la copine de Megan, je sais pas si ça compte… Allez, onze !

Wow ! Très impressionnant. C’est le nombre que j’avais.
Tu as revu la série ?

Non, mais il y a une section “Don Draper et les femmes” sur la fiche Wikipedia du personnage. On enchaîne : combien d’épisodes de la série Matthew Weiner a-t-il réalisés ?
Hum… Il a réalisé beaucoup de season finales… Disons neuf.

Bravo. Très fort. Question lifestyle, maintenant. Quelle est la recette de l’old-fashioned ?
Le cocktail ? J’y connais rien. Tu mets de la menthe, du citron, du gin, de la vodka, un glaçon…

Stop. Je t’arrête, c’est n’importe quoi. Il faut un sucre, de l’angostura, du whisky, de la glace et un zeste de citron ou d’orange. Don Draper ajoute une cerise, c’était la mode dans les années soixante. Allez, dernière question : Mad Men passe-t-il le test de Bechdel ?
Oh oui. Il y a quand même beaucoup de séquences où les femmes parlent entre elles : Peggy et Joan, les deux secrétaires noires, Betty et ses voisines… Après, c’est vrai qu’elles parlent souvent des hommes. Mais dans le dernier épisode, Peggy et Joan parlent de créer leur entreprise… Donc, au moins pour cette scène-là, oui.

Tu as fait 8 sur 10, bravo. Une question subsidiaire pour la route ? Mad Men est-elle la plus grande série de tous les temps ?
J’aime pas les tops, les avis définitifs. Mad Men doit quand même beaucoup aux Soprano, c’est un peu sa petite sœur. Twin Peaks pourrait devenir la plus grande, si elle arrive à se bonifier et s’approfondir 25 ans après. Donc, peut-être pas la meilleure, non, mais disons une des 3 ou 4 meilleures.

Bon, du moment que Les Soprano est devant, moi ça me va. Encore bravo, Damien !

“Les révolutions de Mad Men”, de Damien Leblanc, éditions Playlist Society. En ventes en librairies, sur playlistsociety.fr et au festival Séries Mania (Forum des Images, Paris)

 

 

Mad Men livre Damien Leblanc

Commentaires

Prochainement au Cinéma

A voir ailleurs sur le web

Premiere en continu

Le guide des sorties

Nos top du moment

Actuellement en kiosque

Nos dossiers du moment

Bandes-annonces

Les Fiancés
Octobre
Demain et tous les Autres Jours