L'année des séries 2019
hbo / netflix

Décryptage de l'année à venir, à travers les 30 séries qu nous font déjà saliver...

Il y en aura toujours plus. Encore et toujours plus de séries. Avec la multiplication des chaînes, des plateformes, des services, et plus généralement des canaux de diffusion, les grands groupes médiatiques ont tous envie de croquer dans l'âge d'Or des séries télé. De nouvelles créations originales sortent chaque jour ou presque, et si l'on estime à environ 500 le nombre de séries américaines diffusées en 2018, tous supports confondus, ce score sera très certainement battu l'année prochaine. Parce que Netflix va booster son catalogue. Parce que Disney + arrive. Parce que Facebook Watch se construit. Parce que Appel fourbit ses armes. Parce que les chaînes de télé US (câblées et non câblées) tentent de résister, tant bien que mal. Et la France n'est pas en reste, proposant aussi plus de contenus que jamais, via les productions maison de Canal +, OCS, Altice, France Télévisions, TF1, M6...

Le Top 10 des meilleures nouvelles séries de l'année 2018 selon Première

Sur la plan quantitatif donc, 2019 promet d'être un cru exceptionnel. Mais pas seulement. Sur le plan qualitatif aussi, l'exercice qui arrive devrait relever du jamais vu. S'il est toujours un peu hasardeux d'établir un calendrier précis des sorties prévues dans les 12 mois à venir, on sait déjà grossièrement ce qui fera l'événement l'an prochain. Et il y a du lourd. Du très, très lourd.

Le sacre inéluctable de Game of Thrones


À commencer par la conclusion de la saga de tous les superlatifs. Le drama de fantasy le plus populaire au monde a dépensé sans compter, pour livrer six ultimes épisodes dantesques. On nous promet carrément six petits films (entre 1h et 1h30) et la révélation que la planète entière attend : qui réussira à poser ses fesses sur le Trône de Fer, au bout du conte ? Après un an d'absence, Game of Thrones et sa saison 8 finale (qui débutera en avril sur HBO et OCS en France) seront sans aucun doute l'événement monstre, qui vampirisera la première partie de l'année 2019.
 

Des retours et des attentes énormes

Mais d'autres séries, également absentes en 2018, feront un come back retentissant l'année prochaine. Evidemment, il y aura Stranger Things, alors que le plus gros succès de Netflix a pris tout son temps pour peaufiner sa saison 3. Tout comme Peter Morgan a pris son temps pour repenser et recaster la famille royale d'Angleterre. La brillante The Crown reviendra aussi pour une saison 3, avec Olivia Colman et Tobias Menzies dans les rôles d'Elizabeth II et du Prince Phillip. Les enquêteurs de Mindhunter reprendront du service pareillement et s'attaqueront l'an prochain à l'esprit de Charles Manson. Dans un tout autre registre, les copines de Monterey referont parler d'elles en 2019, avec la suite tellement glamour de Big Little Lies, qui accueillera Meryl Streep en bonus. Les dieux de Neil Gaiman repartiront enfin en guerre, avec la saison 2 d'American Gods (sortie le 10 mars), qui a eu tellement de mal à se tourner. La saison 3 de True Detective a également failli ne jamais voir le jour. Mais elle arrivera bien sur nos écrans (à partir du 13 janvier 2019 sur HBO et en France sur OCS), avec une toute nouvelle enquête dans les Ozarks, portée par Mahershala Ali. Et puis mieux vaudra aussi garder un oeil sur cette brute de Frank Castle, qui reprendra le combat dans la saison 2 de Punisher (en janvier 2019 sur Netflix).


Des adaptations terriblement excitantes

Ces séries-là ont déjà réussi à faire le buzz, alors qu'on n'en a encore rien vu ! En 2019 (comme en 2018 du reste), de nombreux best seller littéraires vont être adaptés à la télévision, générant systématiquement un frémissement proportionnel à la popularité de l'oeuvre d'origine. Ainsi, la grande série de la BBC, À la Croisée des Mondes, tirée des livres de Philip Pullman, et avec James McAvoy en vedette, sera sans aucun doute l'un des gros cartons de la fin d'année 2019. Les fans de comics salivent déjà à l'idée de découvrir la version des Watchmen de Damon Lindelof. Le co-créateur génial de Lost et The Leftovers va reprendre l'histoire mythique d'Alan Moore, à sa sauce, et l'attente est phénoménale. Tout comme l'enthousiasme qui monte autour du projet de série The Witcher, adaptation des jeux vidéo avec Henry Cavill, qui arrivera sur Netflix à la fin de l'année prochaine. Les fans de Neil Gaiman, eux, ont hâte de découvrir Good Omens sur Amazon, qui racontera le combat de deux anges déchus, pour empêcher la fin des Temps sur Terre. Côté français, Canal + dévoilera dès février son Vernon Subutex, avec Romain Duris dans le rôle titre. Une version série intrigante des romans de Virginie Despentes, racontant les tribulations d'un disquaire au chômage.

romain duris vernon subutex
Instagram Romain Duris / canal +


Umbrella Academy et les nouveaux super-héros

Là aussi, on parle d'adaptations, mais dans un genre un peu différent. Un genre usé jusqu'à la moelle ces dernières années, et qui tentera de trouver un nouveau souffle, en 2019, avec une nouvelle génération de super-héros. Grâce aux adolescents de la Deadly Class d'abord, qui débarqueront dès le 16 janvier, sous la houlette des Frères Russo (les réalisateurs d'Avengers 3 et 4). Autre école pour vengeurs en herbe, la Umbrella Academy ouvrira ses portes sur Netflix le 15 févier. Elle réunira des enfants "surdoués", élevés pour sauver le monde. Du côté de DC Comics, on misera sur la Doom Patrol et ses super-héros improbables, incarnés par un drôle de casting (Brendan Fraser, Alan Tudyk, Timothy Dalton, Matt Bomer...). Et puis le monde de Batman ne sera pas bien loin avec Pennyworth, série préquelle sur les origines du Alfred "badass" de la série Gotham.


Homeland, OITNB, Veep et plein de fins de séries cultes

Car Gotham, elle, va fermer ses portes. Le jeune Bruce reviendra le 3 janvier prochain, pour réveiller le Chevalier Noir qui sommeille en lui et faire tomber une ribambelle de vilains (dont Bane), au cours de l'ultime saison 5. Un peu plus tôt, dès le 1er janvier, ce sont Les Orphelins Baudelaire qui tireront leur révérence, après une horrible saison 3 qui bouclera leurs désastreuses aventures. On ne sait pas encore quand Mr Robot décidera de terminer une bonne fois pour toute sa guerre contre ECorp, mais la saison 4 finale de la fascinante série de Sam Esmail est aussi prévue pour 2019. Tout comme la dernière enquête de Carrie Mathison. L'agent de Homeland fera ses adieux dans les prochains mois, au terme d'une dernière saison, la septième. 7 saisons, ce sera également la sentence finale pour les détenues de Litchfield. Orange is the New Black sera libérée en 2019, au bout de l'ultime chapitre des aventures carcérales d'Alex et Piper. Jane the Virgin, elle, bouclera son histoire après la saison 5, alors que Selina Meyer et Veep partiront en retraite, après une longue pause, due à la maladie de Julia Louis-Dreyfus, obligée de lutter contre un cancer ces derniers mois.


Veronica Mars et autres revivals pour les nostalgiques

Pour ceux qui regardent constamment dans le rétro, la plateforme Hulu tourne en ce moment 8 nouveaux épisodes de Veronica Mars, qui ramèneront Kristen Bell et toute sa clique à Neptune, pour arrêter un serial killer qui pourrit le "Spring Break". Les vieux fans de la Quatrième Dimension se réjouiront du revival porté par Jordan Peele. Cette année, l’œuvre imaginée par Rod Sterling fêtera ses 60 ans et pour l'occasion, on découvrira une version moderne et revisitée de l'iconique anthologie mêlant horreur, psychologie et science fiction, sur laquelle le réalisateur oscarisé de Get Out mettre sa patte. Il reprendra au moins le flambeau du narrateur... Pour les plus jeunes, déjà en manque de Pretty Little Liars, un an après la conclusion de la teen série, le spin-off The Perfectionists enverra Alison et Mona, dans une nouvelle ville, avec de nouveaux meurtres et de nouveaux secrets, évidemment !


Nicolas Winding Refn et de grands noms qui font rêver

2019 verra aussi le cinéaste danois Nicolas Winding Refn se lancer sur le petit écran, avec sa toute première série, Too Old to Die Young. Le réalisateur de Drive, The Neon Demon et autre Valhalla Rising a entièrement réalisé et co-écrit (avec l'auteur de comics Ed Brubaker) une œuvre mystérieuse, qui se déroulera dans les bas-fonds de Los Angeles, avec Miles Teller en vedette. Ben Affleck lancera son polar Bostonien, City on a Hill, qui se déroulera dans les années 1990. Une série de voyous, dans la veine de The Town, qu'il co-produira avec Matt Damon et qui sera portée par Kevin Bacon. On n'oubliera pas Julian Fellowes, le créateur de Downton Abbey, qui après avoir fini son film consacré à la famille Crawley, va enfin sortir son nouveau projet, The Gilded Age, sur le New York City en plein boom, des années 1880.


Et Disney + ouvrira les hostilités avec Star Wars 

Finalement, l'année sera forcément marquée par l'entrée en scène de Disney +, la plateforme de la marque aux grandes oreilles, destinée à concurrencer Netflix. Le service devrait être mis en ligne, vraisemblablement fin 2019 (celui d'Apple, dont les projets de séries font aussi saliver, pourrait attendre 2020). Et avec lui, on découvrira de nouveaux shows haut de gamme, dont la tête de gondole : Star Wars : The Mandalorian, première série live action tirée de l'univers de George Lucas. Plus qu'une série, un véritable enjeu commercial, qui sera décrypté et analysé jusqu'à l'os.  C'est sûr, Jon Favreau a la pression, avec son histoire située entre Le Retour du Jedi et Le Réveil de la Force, dans les pas de Boba et Jango Fett. L'événement ultime dans le monde des séries, point d'orgue d'une année 2019 déjà historique.