Quatre Mariages et un enterrement série
hulu

"Il n’y a pas grand-chose ici, hormis une écriture bien pauvre et une foule de clichés !"

C'est l'une des curiosités de cet été 2019. Adaptation lointaine du film culte signé Richard Curtis, la série Quatre Mariages et un enterrement sort ce mercredi sur la plateforme Hulu aux USA et offre une nouvelle histoire, avec de nouveaux personnages, se déroulant de nos jours. Aux manettes, on retrouve Mindy Kaling, la créatrice de The Mindy Project, fan revendiquée de Curtis et des rom'com' des années 90. Malheureusement, le résultat est assez navrant, si l'on en croit la critique américaine, qui n'est pas tendre avec cette resucée millennial de Quatre Mariages et un enterrement.

"Il n’y a pas grand-chose ici, hormis une écriture bien pauvre, une foule de clichés, des "rebondissements" qu'on voit venir à des kilomètres et un casting entier de gens jouant des personnages creux d'une comédie romantique, et non pas de vrais gens qu'on aurait envie de supporter !", assassine le Hollywood Reporter.

Dans la même veine, le Washington Post tacle également :"Si les histoires et les intrigues secondaires évoluent, les dialogues restent extrêmement plats (et souvent juste ringards), tandis que la distribution ennuyeuse et terne semble incapable de donner beaucoup de relief au script".

Le problème, à en croire Variety, vient visiblement de la galerie de personnages artificiels : "On entend beaucoup parler de ces gens qui sont de tellement bons amis, sauf que la série ne fait rien pour le montrer. Si on passe quelques heures agréables en leur compagnie, ils ne risquent pas de faire une grosse impression, au terme de leur inévitable happy end !"

En somme, le résultat est "bien pâle, comparé au film porté par Hugh Grant", résumé USA Today, qui explique : "Rassembler quatre mariages et un enterrement ne suffit pas à faire Quatre Mariages et un enterrement".

Bilan des courses, la série est "légèrement divertissante", conclut le site TV Fanatic. "Et il y a même des moments d'émotions qui vous conduiront à prendre quelques mouchoirs à certains moments. Mais au bout du compte, vous risquez fort de rester sur votre faim !"