L'ancien acteur de Star Trek, George Takei, accusé d'agression sexuelle

george takei

Il aurait tenté d'abuser d'un mannequin, il y a 36 ans.

Pendant 52 épisodes, de 1966 à 1969, il a incarné le célèbre Hikaru Sulu, pilote de l'Enterprise, dans la série Star Trek originale. Aujourd'hui âgé de 80 ans, George Takei est accusé d'agression sexuelle par un ancien mannequin. C'est The Hollywood Reporter qui rapporte cette affaire, qui remonte à 1981.

"C'est arrivé il y a très longtemps, mais je n'ai jamais oublié", témoigne Scott R. Brunton, qui avait 23 ans à l'époque. "C'est une de ces histoires que vous racontez avec certains proches, lorsqu'on raconte les choses bizarres qui vous sont arrivées dans votre vie. Je la raconte depuis des années, mais depuis quelques semaines, je suis très nerveux quand j'en parle."

Brunton raconte qu'il vivait à Hollywood en 1981, comme serveur et débutant une carrière d'acteur et de mannequin, quand il a rencontré George Takei, un soir. La star avait alors 43 ans. Ils ont échangé les numéros et se voyaient de temps en temps. Et puis quand Brunton a rompu avec son petit ami de l'époque, il s'est confié à Takei. Ce dernier l'a ensuite invité à dîner et au théâtre. "Il était très bon pour me consoler et comprendre que j'étais triste et toujours amoureux de mon petit ami. Il était très gentil avec moi."

Sulu star trek

Sauf que quand les deux hommes sont remontés à l'appartement de l'acteur, pour prendre un dernier verre, Brunton assure s'être senti "soudainement très désorienté et étourdi. J'ai cru que j'allais m'évanouir. Il m'a dit de m'allonger sur son gros pouf jaune. Alors je me suis assis dedans et j'ai penché la tête en arrière et je me suis évanoui."

"Quand je me suis réveillé, j'ai vu qu'il avait baissé mon pantalon sur de mes chevilles et qu'il tâtonnait mon entrejambe et essayait d'enlever mes sous-vêtements et de me caresser en même temps. Je lui ai dit que je ne voulais pas faire ça. Mais il m'a demandé de me relaxer et de me mettre à l'aise. J'ai dis non, je l'ai repoussé et il a lâché l'affaire".

Scott R. Brunton est ainsi parti sans demander son reste : "J'ai réussi à remonter mon pantalon et à me ressaisir, mais j'étais choqué." Mais il n'a pas voulu mettre cela sur la place publique, à l'époque : "Qui m'aurait cru ? C'est ma parole contre la sienne", conclut-il.

De son côté, George Takei dément fermement ces accusations, dans un long message posté sur Twitter : "Ceux qui me connaissent comprennent que les actes non-consentis ainsi décrits sont tellement à l'encontre de mes valeurs et de mes pratiques, que l'idée même que quelqu'un m'accuse de cela est personnellement douloureuse."

A lire aussi sur Première

PROCHAINEMENT AU CINÉMA

Premiere en continu

Le guide des sorties

Nos top du moment

Actuellement en kiosque

Nos dossiers du moment

Bandes-annonces

Apportez-Moi La Tête D'Alfredo Garcia
Le Consul de Bordeaux
L'Oeil du Cyclone