Kilgrave (Jessica Jones) est-il le meilleur méchant de tout le Marvel Universe ?

jessica_jones.jpg

Le méchant incarné par David Tennant crève l'écran, dans la nouvelle série Netflix.

Il faut bien avouer qu'en dehors de Loki (Tom Hiddleston), le Marvel Universe manque cruellement de méchants vraiment convaincants. Souvent trop peu développés (le pire étant certainement Whiplash dans Iron Man 2), ils n'ont qu'un rôle de faire-valoir aux motivations répétitives (soif de revanche, quête du pouvoir suprême) à l'image du décevant Malekith de Thor 2. Heureusement, Netflix permet de changer un peu la donne. Déjà dans Daredevil, Wilson Fisk (Vincent D'Onofrio) crevait l'écran, apportant une envergure toute autre au vilain de l'histoire. Un méchant réfléchi, intelligent, charismatique et complexe. Kilgrave s'inscrit dans cette droite ligne. Terrifiant, captivant et parfois même attachant, l'ennemi juré de Jessica Jones est une étrange combinaison de charme et d'horreur. Une excitante dualité qu'on n'avait plus vue dans l'univers Marvel depuis... Loki. Attention spoilers !

Un pouvoir qui vous glace le sang

Kilgrave n'a pas de superpuissance, ni de super-force, ou de super-arme. Il a un seul et simple pouvoir, qui peut faire d'énormes ravages : il contrôle l'esprit des gens. Pas vraiment comme Loki dans Avengers, qui asservissait Hawkeye et le Dr Selvig grâce à un gem. Les victimes de Kilgrave ne sont pas transformées en zombie. Elles sont parfaitement conscientes de leur état et se souviennent de tout, mais ne peuvent s'empêcher de faire ce qu'il leur demande. La plupart de ses victimes ne modifient d'ailleurs pas leur comportement au-delà de la simple commande spécifique ordonnée. C'est d'autant plus terrifiant que les ordres en question sont parfois d'une barbarie extrême : "Si je ne suis par revenu dans 2 heures, vous vous arracherez mutuellement le visage !", lance-t-il par exemple à ses domestiques. Car Kilgrave aime son pouvoir. Il aime s'en servir et il n'hésite pas à l'utiliser à chaque instant de sa vie. Il faut dire qu'il est incroyablement efficace : la prise de contrôle est immédiate et marche sur tout le monde, pendant plusieurs heures, même après son départ. Du coup, grâce à ce pouvoir, il a tout ce qu'il veut, quand il veut. Ce qui fait aussi de Kilgrave un violeur multi-récidiviste, qui oblige les filles à coucher avec lui en prenant le contrôle de leur esprit, comme il l'a fait avec Jessica Jones.

jessica-jones-poster.jpg

Après Jessica Jones, que doit-on attendre de la série Luke Cage, sur Netflix ?

Le vilain séducteur

S'il est d'abord exceptionnellement charismatique et cruel, le grand méchant de Jessica Jones prend de l'épaisseur au fur et à mesure des épisodes. Et c'est avec surprise qu'on découvre un personnage aux multiples facettes, surtout dans l'épisode 8 (sûrement l'un des meilleurs de la saison), où l'on découvre comment il a obtenu ses pouvoirs et pourquoi il ne sait faire que le mal. A ce stade, on s'étonne de le mépriser de moins en moins, malgré toutes les atrocités qu'il commet en cours de route. Curieusement, on commence à avoir pitié de Kilgrave. Et c'est sûrement parce que ses motivations sont perceptibles et intimes.

david-tennant.jpg

Un grand fou d'amour

Contrairement à beaucoup de méchants du Marvel Universe, Kilgrave ne cherche pas la domination ou l'extermination. Il revient à New York avec un objectif profond et personnel. Tout ce qu'il veut, c'est Jessica Jones. Qu'elle tombe amoureuse de lui, sincèrement. Comme il l'explique parfaitement à mi-saison, il souffre de ne jamais savoir si quelqu'un est sincère avec lui, à cause de son pouvoir. Il souffre de n'avoir jamais eu une vie normale. Et il veut évidemment la seule personne qui lui a jamais résisté. Entre amour fou et obsession destructrice, Kilgrave fait presque autant peur que pitié.

jessica-jones.jpg

La performance de David Tennant

La saga Marvel compte quelques grands noms parmi ses méchants (Jeff Bridges, Hugo Weaving, Robert Redford ou Mickey Rourke). Mais Indéniablement, David Tennant s'impose pour l'instant comme le plus flippant d'entre tous. Il livre une performance d'une étonnante profondeur, terrifiante et touchante. Un sociopathe égoïste, sadique et grotesque, souvent pathétique, mais aussi capable de se montrer charmant et brillant. Tennant réussit à déconcerter le spectateur en permanence, en utilisant ce petit grain de folie qui lui était propre, lors de son inoubliable passage dans Doctor Who.

Commentaires

Prochainement au Cinéma

A voir ailleurs sur le web

Premiere en continu

Le guide des sorties

Nos top du moment

Actuellement en kiosque

Nos dossiers du moment

Bandes-annonces

Transformers : The Last Knight
Okja
Baby Driver