Jeffrey Tambor : "Transparent, c'est une responsabilité, je ne prends pas les choses à la légère"

Transparent maura.jpg

L'acteur de 71 ans revient pour nous sur le rôle de sa vie, son implication dans le mouvement LGBT, et ce qui arrive dans la prochaine saison 3.

Précédée par une réputation en or massif et une pluie de récompenses prestigieuses (Emmys, BAFTA, Golden Globes...), la série Transparent a débarqué à Monte Carlo dans un costume de superstar, à l'occasion du 56e Festival de la télévision.

L'excellent Jeffrey Tambor s'est imposé, auprès des vedettes et des Médias présents sur le Rocher, comme la coqueluche de cette édition 2016. Alors que la saison 3 est attendue d'ici la fin de l'année, sur Amazon, nous avons pu interviewer l'acteur américain, âgé de 71 ans. Le patriarche d'Arrested Development est revenu sur son incarnation bluffante, dans la peau de Maura Pfefferman (née Morton). Le rôle d'une vie.

transparent_3.jpg

Racontez-nous le jour où vous avez enfilé les chaussures de Maura, pour la première fois...

Jeffrey Tambor : Je me souviens du jour où l'équipe est arrivée dans ma chambre, pour la première fois, dans cet hôtel de Los Angeles. Il y avait les producteurs, les consultants, comme Zackary Drucker, Jennifer Boylan et bien sûr la créatrice Jill Soloway. On a décidé de faire un petit voyage expérimental. On a maquillé ce personnage pour la première fois. On l'a habillé. On lui a mis sa perruque. Et je me souviens avoir longuement regardé dans le miroir, alors que Maura était en train de naître. Je me souviens qu'elle ressemblait exactement à ce à quoi je m'attendais. C'était comme saluer une amie, pour la première fois. Et puis on est sorti, et je me suis senti très nerveux, à marcher dans les couloirs et dans le hall de l'hôtel. Alors qu'on attendait la voiture, je me suis mis à trembler. Et je me suis alors dis à moi-même : "Rappelle-toi de cet instant. Parce que c'est ce que ressent Maura, chaque jour de sa vie". C'était un commencement à la fois très beau et très instructif.

En tant qu'homme, que personne, vous vous êtes senti comment, avec cette perruque sur la tête ?
J'aimerais pouvoir vous dire que je me suis senti bizarre, un peu absurde. Mais pas du tout. J'étais très à l'aise, curieusement. Maura, pour moi, c'était un peu comme de rencontrer une vieille amie. Elle m'a toujours paru amicale, pas du tout étrangère. Après tout, c'est une jeune femme, en ce qui concerne sa transition. Et moi aussi, je suis en découverte de cette transition, en tant qu'acteur. Alors ça concorde naturellement, entre moi et ce personnage. On est tous les deux nerveux. On débute ensemble cette transition. Ni elle ni moi ne savons comment se maquiller correctement. Et c'est génial comme ça. Ça rend ce personnage très humain du coup.

Le mouvement "transgenre", vous saviez ce que c'était avant de faire la série ?
Je connaissais un peu l'idée du transgenre. J'ai grandi dans une famille très libérale, du côté de San Francisco, dans le milieu du théâtre. Mais pour être tout à fait honnête, j'étais totalement ignorant sur ce que ça signifie vraiment. Comme la plupart des gens d'ailleurs. J'ai eu beaucoup de choses à apprendre et j'apprends encore beaucoup aujourd'hui. À la fois sur le mouvement transgenre et le mouvement LBGT.

Comment est-ce qu'on apprend un rôle comme celui-là ? Comment on le travaille ?
Il y a des scènes, pour lesquelles je ne savais absolument pas comment me comporter, en Maura. Les consultants ont été d'une grande aide. Ils m'ont tout appris, de A à Z. Et finalement, c'est assez agréable de ne rien savoir. Quand j'étais jeune acteur, je m'entraînais beaucoup, je connaissais toutes les répliques de tout le monde par coeur. Mais avec Maura, je ne peux pas faire ça. Parce que je ne sais pas ce qu'il va se passer, comment elle va réagir. Du coup, je me permets parfois d'improviser. Jill Soloway (la créatrice) ne tient pas absolument à ce qu'on récite chaque dialogue exactement. Par contre, elle tient à ce qu'on soit juste, que ça colle sincèrement aux scènes qu'elle écrit.

Selon vous, il y a une amélioration de la situation des LGBT et des Transgenres, dans la société, grâce à des séries comme Transparent ?
C'est un très grand honneur pour moi, de représenter la communauté LGBT avec Transparent. C'est un vrai privilège et je ne prends pas les choses à la légère. Chaque jour, quand je vais au travail, je ressens cette responsabilité vis à vis de la communauté LGBT. Cette petite tape sur l'épaule qui me dit : "Ne te plante pas !" Parce que comme nous l'a montré la tragédie d'Orlando, il y a des vies en jeu. Même si nous faisons une comédie, c'est un sujet très sérieux, pas un buzz de tapis rouge. On parle de la vraie vie de vrais gens, qui veulent être eux-mêmes.

transparent_2.jpg

Où en êtes-vous avec la saison 3 ?
Le tournage est terminé. Elle est actuellement en cours de montage et elle sera diffusée à la fin de l'année. On attend encore la date exacte. Et puis, on commencera à tourner la saison 4 en janvier ou février prochain.

Pouvez-vous dévoiler les grandes lignes de ce qui attend Maura dans les prochains épisodes ? (Attention spoilers)
La saison 3 va poursuivre l'exploration de Maura et de tous les autres personnages aussi. On verra jusqu'où elle est prête à aller dans sa transition. Jill Soloway aime prendre des risques, alors ce sera un peu comme une toute nouvelle série. Elle va aussi explorer plus largement la relation entre Maura et sa soeur Bryna (Jenny O'Hara), aperçue dans la saison 2.

transparent_anjelica.png

On retrouvera Anjelica Huston l'an prochain ?
Oui, Anjelica Huston sera aussi de retour dans la saison 3. Je ne peux pas vous dire grand chose sur la suite de la relation entre Vicki et Maura, mais ça va être bon ! Elles seront en couple, au début de la saison...

Et Caitlin Jenner ? L'annonce de son arrivée dans la saison 3 a fait beaucoup de bruit.
Très franchement, je ne sais pas du tout ce qu'elle va faire dans la série, parce que je n'ai pas tourné avec elle. Je sais que c'est un petit rôle. Je l'ai rencontré ceci dit, et c'est vraiment une femme formidable, authentique et courageuse. J'ai beaucoup de respect pour elle.


PROCHAINEMENT AU CINÉMA

Premiere en continu

Le guide des sorties

Nos top du moment

Actuellement en kiosque

Nos dossiers du moment

Bandes-annonces

Apportez-Moi La Tête D'Alfredo Garcia
Le Consul de Bordeaux
L'Oeil du Cyclone