ABC

L'actrice assure qu'elle n'est pour rien dans les licenciements de Jessica Capshaw et Sarah Drew.

Elle avait déjà pris la parole sur Twitter, pour répondre aux fans énervés. Cette fois, c'est chez Ellen DeGeneres qu'Ellen Pompeo s'est défendue, hier : non, son énorme hausse de salaire n'est pour rien dans les licenciements soudains et inattendus de Jessica Capshaw et Sarah Drew, qui entraîneront les départs d'April et Arizona, à la fin de la saison 14 de Grey's Anatomy.

Grey's Anatomy : un avion pour sauver Sarah Drew et Jessica Capshaw ?

Alors que le spin-off de Grey's Anatomy, Station 19, dans lequel elle fait une apparition, sera lancé ce soir sur ABC, l'actrice vient clamer son innocence et répéter qu'elle n'est pour rien dans cette décision : "Tout ça est absolument faux", a-t-elle d'abord affirmé, avant d'expliquer ne pas avoir son mot à dire sur les arcs narratifs et le casting : "Je ne suis pas impliquée dans ce genre de décisions."

Pompeo continue et tente d'expliquer que les départs d'Arizona et April ont été validés par la production, pour donner de nouvelles idées aux auteurs de la série, à court d'inspiration : "Il y a quelques problèmes majeurs que vous rencontrez en faisant une série pendant 14 saisons. L'un d'entre eux, c'est que les auteurs ont vraiment du mal à imaginer de nouvelles histoires pour tous ces personnages. Je pense que nous avons 16 membres réguliers au casting... Et c'est toujours triste quand on perd des gens - que ce soit volontaire ou non (comme ce fut le cas avec Dempsey). Cela ne rend pas les choses plus facile. "

Finalement, Ellen Pompeo conclut en s'indignant et en regrettant que les gens se sentent obligés de "monter les femmes les unes contre les autres".

Prochainement au Cinéma