Game of Thrones : c’est quoi au juste la Golden Company qui intéresse tant Cersei ?

landscape-1502372269-cersei-iron-bank.jpg

"Notre parole est d’or". 

Comme une bonne Lannister qui se respecte, Cersei a payé ses dettes lors de l’épisode 4 de la saison 7 de Game of Thrones. En effet, comme le précise Randill Tarly juste avant l’assaut des Dothrakis et Daenerys, tout l’or récupéré à Haut-Jardin a bien franchi les portes de Port-Réal. Ce ne sont donc "que" les réserves de grains qui ont brûlé sous les flammes de Drogon.

Cersei va pouvoir contracter un nouveau prêt auprès de la Banque de Fer, et s’offrir par exemple les services de la mystérieuse Compagnie Dorée (que Qyburn a déjà contacté). Le représentant de l’Iron Bank semble très bien connaitre cette Golden Company, mais pour les téléspectateurs de la série un rappel s’impose car elle a été très peu évoquée dans l’adaptation HBO.

Il faut remonter à la saison 4 pour avoir vent de cette compagnie de mercenaires qui a pour réputation d’honorer ses contrats quoiqu’il arrive. Davos suggère alors à Stannis Baratheon d’utiliser ses services pour tenter de remporter la guerre des Cinq Rois. Ce qu’il refuse (bien vu Stannis). Au cours de la même saison, Daenerys la mentionne également, nous apprenant que Jorah Mormont en a fait partie. Et c’est tout.

Heureusement, les livres de George R.R. Martin sont là pour nous en dire plus. La Golden Company fut donc créée 100 ans avant les évènements narrés dans la saga, par un certain Aegor Rivers, alias Bittersteel (Aigracier en VF), un des bâtards d’Aegon IV Targaryen. Il dut quitter Westeros suite à la BlackFyre Rebellion (Rébellion Feunoyr), une guerre de succession qui opposa les fils illégitimes d’Aegon.

Aegor établit dans les Cités Libres (Bravos, Myr, Volantis, etc.) sa Compagnie Dorée, composée essentiellement d’autres exilés et de fils d’exilés de Westeros, louant ses services au plus offrant. Dans ses rangs, on compte 10 000 hommes hyper entrainés, dont 1000 cavaliers, des archers et même des éléphants de guerre. Sa réputation d’intransigeance fut faite après que Qohor refusa d’honorer un contrat : la compagnie saqua la ville, tout simplement. On comprend pourquoi la devise de la Compagnie Dorée est "notre parole vaut de l’or", et son cri de guerre "sous l’or, l’acier amer".

800px-marc_simonetti_bittersteel_golden_company.jpg

(Illustration : Marc Simonetti) 

La Compagnie a survécu à Aegor et poursuivi son œuvre, mais sa trajectoire dans les romans semble différer de la série, puisqu’elle prend part à un arc narratif qui a été abandonné par le show (on n’en dira pas plus pour ne pas vous spoiler, et parce que c'est long et ennuyeux). Dans le dernier livre paru, La Danse des Dragons, elle est loin de se joindre à Cersei. Bien au contraire, après avoir rompu un contrat avec Myr (comme quoi) elle a pris route de Volantis, où elle doit retrouver… Daenerys, qui n’a pas encore vogué vers Westeros.

Mais recruter la Compagnie Dorée n’est pas chose aisée. On apprend ainsi dans les livres qu’ils ont envoyé promener Viserys, le frère de Daenerys, le poussant à forger l’accord que l’on sait avec les Dothrakis. Autant dire qu’une alliance avec cette Golden Company pourrait s’avérer décisive mais aussi périlleuse pour la Cersei de la série. On devrait en savoir plus d’ici la fin de la saison 7, qui se poursuit dimanche sur HBO et OCS.

Une petite spéculation pour finir : la Compagnie Dorée pourrait être un bon prétexte pour faire revenir Gendry dans la série, ou encore Daario Naharis et Jorah Mormont, qui sont connus pour leur passé d’épées louées. 

Commentaires

Prochainement au Cinéma

A voir ailleurs sur le web

Premiere en continu

Le guide des sorties

Nos top du moment

Actuellement en kiosque

Nos dossiers du moment

Bandes-annonces

A Gentleman
Gabriel et la montagne
Lou et l'Île aux sirènes

NOS VIDÉOS EXCLUSIVES