Abc

Des choix scénaristiques douteux, des départs contestables, et des twists difficiles à digérer.

Que ce fut dur à regarder. Pénible même ! Malgré les huées des fans, envers et contre tous, Grey's Anatomy a bouclé sa saison 14 avec pertes et fracas, la semaine dernière aux Etats-Unis. On ne va pas se mentir, les ultimes épisodes de la série médicale n'ont été que souffrance. Dans un effort obstiné, contraint par à un remaniement profond du casting, la production a fait un peu tout et n'importe quoi avec ses personnages, jusqu'à l'indigeste.

Évidemment, on parle d'abord et surtout des départs d'Arizona et April, qui on bien du mal à passer. Les deux actrices ont appris en mars dernier que leurs contrats ne seraient pas renouvelés. En blouse blanche depuis près d'une décennie, Jessica Capshaw et Sarah Drew commençaient à coûter cher, trop cher pour ce que les auteurs avaient à leur faire faire ces derniers temps. Sans idée, sans inspiration, ils avaient clairement délaissé ces deux personnages, pourtant très appréciés des aficionados historiques du show médical. Ils ont alors carrément choisi de les sacrifier, en leurs écrivant des conclusions capillotractées jusqu'à la nausée.

 
Abc

Depuis deux ans, les fans pleuraient le départ de Callie. Voilà qu'elle revient par texto dans la vie d'Arizona, pour une happy end, surréaliste et expédiée. Pire encore, April a dû épouser Matthew, quatre ans après l'avoir abandonné devant l'autel, et quelques semaines après avoir vu sa femme mourir sur sa table d'opération ! Un twist aussi macabre qu'improbable, enveloppé d'un malaise abyssal. Comment ne pas être gêné, médusé, pour ne pas dire choqué, par ce mariage fantoche, qui raye ainsi l'attachante Kepner de Grey's Anatomy ? Après une décennie d'intrigues et des années de romances on / off avec Jackson, un terrible sentiment de gâchis prédomine...

Il ne fait guère de doute que les auteurs ont essentiellement cherché à faire de la place pour Maggie, un personnage dont personne ne veut vraiment et que la production s'obstine à imposer, année après année. Sauf qu'à essayer de faire rentrer un cercle dans un carré, en promulguant le Dr Pierce reine du bal, la série de Shonda Rhimes a perdu gros. Non, la relation entre Jackson et la jeune femme n'arrivera probablement jamais à conquérir les fans et cette histoire, bien trop artificielle et conspuée depuis ses prémices, grève considérablement le bilan de fin de saison.

 
ABC

Avec la même maladresse, ils ont aussi massacré le cas Owen, feignant de casser son mariage médiocre avec Amelia, pour mieux détruire son histoire avec Teddy et remettre l'insipide Dr Shepherd au centre de sa vie. Au grand dam des fans, les scénaristes s'obstinent. Ils tentent ostensiblement de recentrer Grey's Anatomy sur un trio de soeurs sorti de nulle part (Meredith, Maggie, Amelia) et qui navigue tellement loin des eaux originales de la série médicale.

Grey's Anatomy : Teddy va bien rester à temps plein dans la saison 15

C'est un fait, on a bien du mal à reconnaître notre bon vieux Grey's ces derniers temps. Et on touche le fond, quand la production décide de surfer gauchement sur l'actualité et de se saisir de la thématique #metoo, en incorporant, avec une lourdeur écrasante, cette histoire de harcèlement sexuel au sein de la fondation Avery. Un problème grave et complexe, traité de façon bête et méchante par les auteurs, qui se sont totalement noyés dans leur storyline moraliste. 

Au final, on n'a pu que constater, impuissant, l'évolution de Grey's Anatomy, dans cette deuxième partie de saison 14.  La série a fait table rase d'une partie de son passé et de l'ère post-crash de l'avion, avant d'attaquer sa 15e année. Dans un soucis de renouvellement louable, elle a laissé partir quelques têtes d'affiche. Elle a largement remodelé son casting principal, pour ouvrir un nouveau chapitre. Seul soucis, on n'est, pour le moment, pas du tout convaincu par ceux qui sont censés l'animer. Mais on se souvient aussi qu'il y a 7 ans, Teddy, Mark et Lexie quittaient le show en laissant derrière eux un champ de ruines qu'on pensait irrécupérable. Finalement, la série avait réussi à se relever, à nous surprendre, et à nous rattraper par le col. Grey's Anatomy l'a déjà fait. Peut-être pourra-t-elle encore le refaire...

Prochainement au Cinéma