FOX

Quelles conséquences pour les séries US ?

La confirmation du rachat de 21st Century Fox par The Walt Disney Company entraîne un bouleversement sans précédent, à Hollywood, mais également pour le monde du petit écran US.

En effet, en même temps que le prestigieux studio de cinéma, Disney rachète Fox TV, le studio qui produit des séries comme Modern Family et New Girl, mais aussi Fox 21, à qui l'on doit The Americans et Homeland et toutes les créations de FX Productions (dont la géniale Legion, dérivée des X-Men), destinées aux chaînes FX et FXX.

DISNEY MET LA MAIN SUR DES SÉRIES CULTES

Concrètement, cela veut dire que Disney récupère les droits d'une foule de franchises cultes du petit écran, comme 24 Heures Chrono par exemple, ou encore Les Simpson ou même X-Files. Que vont-ils en faire exactement ? Disney va-t-il décider de stopper Les Simpson ? De relancer Jack Bauer ? De reprendre Prison Break ? Pour l'heure, impossible à dire, mais ces séries permettront au moins à Disney de gonfler son catalogue, lorsqu'il sortira sa grande plateforme de streaming (en 2019), pour concurrencer Netflix. Déjà, elles pourraient booster l'offre de Hulu... dont Disney a désormais la majorité des parts !

DISNEY A MAINTENANT LES PLEINS POUVOIRS DANS HULU

Le groupe aux grandes oreilles possède en effet aujourd'hui les deux tiers de la plateforme de streaming (laissant un tiers à Comcast). Hulu, un service SVOD qui progresse bien aux USA, et qui a cartonné aux derniers Emmy Awards, avec The Handmaid's Tale. Mais que va faire Disney de Hulu, à l'avenir, alors qu'elle aura sa propre plateforme maison dans un an ou deux ?

Hulu

La compagnie pourrait être tentée de l'utiliser, pour aller concurrencer Netflix très rapidement, sur le marché international (pour l'heure, Hulu n'est disponible qu'en Amérique du Nord et au Japon). Mais dans une conférence avec des analystes (relayée par Variety), le PDG Bob Iger a confié que le plan était plutôt d'en faire une plateforme "destinée aux adultes", comprenez un support pour des séries intelligentes, à la Handmaid's Tale. "Il y a beaucoup de produits qui, selon nous, seront d'une grande utilité pour faire grandir Hulu telle qu'elle existe déjà. Hulu est un produit plus axé sur les adultes [qui bénéficiera] de la production télévisuelle de Fox et FX." Ainsi, Disney envisagerait aujourd'hui Hulu comme un complément à son futur service de SVOD.

DISNEY RÉCUPÈRE LES DEALS SIGNÉS AVEC CERTAINS CRÉATEURS

En plus de cette plateforme en pleine explosion, le géant récupère aussi plusieurs chaînes du câble, comme FX, FXX, National Geographic Channels etc... Cela veut dire aussi que les deals passés avec les talents et les créateurs qui fournissent ces chaînes - par exemple Ryan Murphy et ses Feud, American Horor ou Crime Story - devraient être transférés chez Disney. Seront-ils d'accord ? Auront-ils la même liberté créative ? 

LA CHAÎNE FOX RESTERA INDÉPENDANTE... MAIS SANS STUDIO

Enfin, il faut souligner que dans cet énorme deal, Disney ne récupère PAS la chaîne Fox. L'un des quatre networks historiques de la télévision américaine, proposés gratuitement à l'échelle nationale (avec ABC, CBS et NBC) restera donc indépendant - sous la bannière Fox Broadcasting Company - pour des raisons légales liées aux lois antitrust, sachant que Disney possède déjà ABC... Or, la Fox sera ainsi la seule chaîne nationale... sans studio derrière, pour produire ses programmes !

FOX

En effet, aujourd'hui, la plupart des dramas et des comédies de la Fox sont produits par les studios de télévision du goupe 21st Century Fox. La chaîne n'aura donc plus la main sur les projets qu'elle mettra à l'antenne. Elle perd aussi une énorme source de revenus, puisque la production de shows est "la vache à lait de nombreux Networks, grâce notamment aux droits de distribution et de syndication à l'échelle mondiale", assure le consultant en médias Brad Adgate, à Variety. Perdre son lien avec un studio signifie donc que Fox Broadcasting perd une grande partie de sa capacité à créer de la valeur.

A l'inverse, cela lui permettra de tirer parti de sa position d'acheteur, pour négocier les enjeux financiers d'une nouvelle création : "Fox pourra ouvrir des négociations avec les studios et dire : "Si vous voulez qu'on mette votre série sur notre antenne, nous voulons une sorte de prise de participation", poursuit Adgate. Stacey Schulma, de Katz Media Group, renchérit, toujours dans Variety : "Ne pas avoir de relation avec une société de production pourrait en fait offrir une certaine forme de libéré à la Fox, pour programmer mieux..."

En tout cas, c'est une toute nouvelle page de la télévision américaine qui s'écrit aujourd'hui. Un véritable saut dans l'inconnu. Et personne ne peut vraiment prédire quelles seront, concrètement, demain, les conséquences du rachat de Disney, sur les futurs shows du petit écran US.

Prochainement au Cinéma