Breaking Bad : Bryan Cranston raconte sa première rencontre avec Walter White

bryan_cranston_breaking_bad.jpg

Dans ses mémoires, l'acteur se souvient du jour où il a découvert le premier script de la série.

S'il a été un papa inoubliable pour Malcolm et un acteur nommé aux Oscars (pour Trumbo), Bryan Cranston restera à jamais dans l'histoire hollywoodienne, comme la star emblématique de Breaking Bad. Dans ses mémoires, “A Life in Parts", déjà en librairie, il raconte ainsi comment il est tombé sous le charme de Walter White, juste après avoir lu le script du pilote. Alors qu'il n'était pas encore casté pour le rôle, Bryan Cranston demande à son agent d'avancer son meeting avec Vince Gilligan et la chaîne AMC :

"Je ne savais pas trop ce que ce titre signifiait alors", raconte l'acteur dans cet extrait dévoilé par Variety. "Mais le script était superbe. Le meilleur script de Drama que j'avais jamais lu (...) Grâce à cette écriture, je me suis mis à rêver de ce personnage, de ce Walter White. Je me réveillais au milieu de la nuit et il était dans mes pensées (...) C'est difficile d'expliquer à quel point un acteur rêve toute sa vie d'un rôle aussi riche et aussi profond, avec de l'humour et de l'humanité. Un personnage à construire. C'était ça. Je ne savais pas où l'histoire allait, mais je savais que c'était de l'or !"

Que devient Anna Gunn alias Skyler White dans Breaking Bad ?

Lors de cette première rencontre avec le créateur de Breaking Bad, Bryan Cranston a alors demandé à Vince Gilligan, s'il savait déjà à quoi devait ressembler Walter. "Oui, un peu", lui a-t-il répondu. Mais Cranston aussi avait déjà une vision bien précise en tête : "Je voyais ce personnage, cet homme, si clairement. Je savais comment il se tenait. Accablé. Ses épaules affaissées comme celles d'un homme beaucoup plus âgé. J'imaginais un homme qui se tenant un peu comme mon père. Et Vince m'a dit alors avec sa voix traînante et distinguée de Virginie : "Je veux emmener ce personnage de Mr. Patate à Scarface."

"Toute la télé, à cette époque, était fondée sur le statut-quo. Des personnages qu'on aime et qu'on connaît (...) Archie Bunker, dans chaque épisode de All in the Family, il est toujours Archie. Jerry Seinfeld reste le même. Ross et Rachel passent par des situations différentes, mais ils sont toujours Ross et Rachel. Même Tony Soprano. Vous ne voyez pas Tony changer beaucoup du début à la fin. Tony Soprano reste Tony Soprano..."

Bryan Cranston évoque son enfance dramatique

"Vince proposait de faire sauter ce modèle éprouvé. Walt allait vraiment changer. Au moment où la série a pris fin, il serait méconnaissable pour les téléspectateurs (...) Je ne savais pas si cela allait marcher, mais je savais que je voulais le faire. Je devais le faire."

Les mémoires de Bryan Cranston, "A Life in Parts", sont disponibles sur Amazon depuis le 11 octobre.


PROCHAINEMENT AU CINÉMA

Premiere en continu

Le guide des sorties

Nos top du moment

Actuellement en kiosque

Nos dossiers du moment

Bandes-annonces

Apportez-Moi La Tête D'Alfredo Garcia
Le Consul de Bordeaux
L'Oeil du Cyclone