5 choses que vous ignorez sur Nicky Larson

Nicky Larson

Et oui, Jackie Chan a déjà incarné le Détective Ryô Saeba !

Une adaptation ciné de Nicky Larson par la bande à Fifi... Voilà qui fait déjà saliver. Il faut dire que le dessin animé japonais, sorti à la fin des années 1980, est totalement culte pour toute une génération (celle de Philippe Lacheau, forcément). En France, les aventures de Ryô Saeba, rebaptisé Nicky Larson pour les têtes blondes du Club Dorothée, ont cartonné pendant plusieurs années, même si elles ont pris pas mal de distance avec les mangas originaux... et pas mal de libertés avec les dialogues de l'animé d'origine. Pas de sexe, pas de sang, des surnoms ridicules pour les méchants, des dialogues improbables de tueurs à gages qui ne veulent pas tuer mais "faire bobo" en utilisant des "boulettes" au lieu des "balles"... La série que vous avez vu étant enfant vous a caché pas mal de choses. Et plus encore.

1) La série Nicky Larson n'a pas vraiment de fin

Nicky et Laura

Elle dure 140 épisodes, et pourtant, il n'y a pas vraiment de conclusion, romantique ou tragique, aux aventures du détective. Il y a bien un épisode un peu à part, dans lequel Nicky fait une déclaration d'amour à Laura. Mais celle-ci étant sous état d'hypnose, elle ne se souvient de rien. Du moins c'est ce qu'elle dit...
Et dans le manga ? Dans les derniers tomes de City Hunter, Mammouth se marrie Miki, la propriétaire du café. Et Nicky avoue là encore son amour à Laura. Mais ils décident finalement de rester amis, afin de continuer à vivre et travailler ensemble, comme avant.

2) Laura meurt dans l'une des versions

 

angel heart

Nicky Larson a eu droit à une déclinaison intitulée Angel Heart, qui n'est pas vraiment une suite, mais une histoire alternative. A la fin de celle-ci, Nicky et Laura sont sur le point de se marier... quand la jeune femme se jette sous les roues d'un camion, pour sauver un enfant. Son cœur est transplanté dans le corps d'une tueuse à gage, qui hérite alors de ses souvenirs (normal) et se met à la recherche de Nicky...

3) C'est Jean-Paul Césari qui chante le générique

Contrairement à une idée reçue, ce n'est pas Bernard Minet qui interprète la fameuse chanson 'Nicky Larson, ne craint personne", sorti en 1990 en France. Il s'agit en fait de Jean-Paul Césari, qu'on peut entendre reprendre son tube en accoustique, lors d'un live sur IDF1 (ci-dessus). Césari était une ancienne vedette du Top 50, qui avait fait un hit en 1982, avec "Près de vous". Avant Nicky Larson, il avait déjà enregistré quelques titres absolument exceptionnels, pour AB et le Club Dorothée, malheureusement tombés dans l'oubli depuis : Les Bioniques (en  1987) et Metalder (en 1989).

A noter que le générique original, dans la version japonaise de Nicky Larson, est interprété par TM Networkl. Le titre s'appelle "Get Wild". Enfin, il existe en France un deuxième générique de la série animée, interprété par le rappeur Diesel, qui remonte aux rediffusions de Nicky Larson sur France 2, dans l'émission KD2A.

4) Il existe déjà un film City Hunter... avec Jackie Chan !

Philippe Lacheau n'est pas le premier à adapter le Détective justicier au cinéma. Dès 1993, à Hong Kong, Wong Jing écrit et réalise un film City Hunter, porté par Jackie Chan, qui se met dans la peau de Ryo Saeba, séducteur qui s'occupe de la nièce de son meilleur ami et associé tué il y a quelque années, et qui se retrouve en mission sur les traces d'une jeune fugueuse. 
Joey Wong joue Kaorie, alias Laura dans le dessin animé français, alias... Sonia dans le film, qui est sorti chez nous sous le titre Niki Larson (avec cette orthographe chelou), directement en cassette vidéo. 
À noter qu'une autre adaptation hongkongaise de City Hunter, plus proche des mangas, mais intitulée Mr Mumble, a été réalisée par Jun-Man Yuen et Michael Chow, en 1996.

5) Un seul doubleur en VF pour... tous les méchants !

C'est ce qu'on appel réduire les coûts ! Le comédien Maurice Sarfati, qui nous a quitté en 2013, à l'âge de 83 ans, était à l'époque le seul doubleur des méchants de la série. Voilà pourquoi tous les ennemis de Nicky Larson avaient la même voix ! A noter que Maurice Sarfati était aussi la voix de Robert De Niro dans Taxi Driver (1976) et Raging Bull (1980), mais aussi celle de Tony "Danza" Micelli dans Madame est Servie. Quant à la voix de Nicky, elle était assurée par Vincent Ropion, un habitué des animés en France, puisqu'on a pu l'entendre aussi dans Jeanne et Serge, Le Collège fou, fou, fou, Ranma ½  ou encore Olive et Tom.

Commentaires

Prochainement au Cinéma

A voir ailleurs sur le web

Premiere en continu

Le guide des sorties

Nos top du moment

Actuellement en kiosque

Nos dossiers du moment

Bandes-annonces

Les Fiancés
Octobre
Demain et tous les Autres Jours