netflix

Les productions abandonnées ont coûté cher à la plateforme.

Les affaires de harcèlements et autres scandales sexuels ont coûté cher à Netflix. Pour ne pas se retrouver mêlée à de telles ignominies, la plateforme américaine a pris des décisions drastiques, concernant Kevin Spacey et House of Cards notamment. Et si elle a certainement eu raison, cela n'est pas allé sans mettre la main à la poche.

Après avoir suspendu la production de la saison finale de sa série politique phare, Netflix a décidé d'écarter sa star, puis de tout réécrire, pour recentrer l'intrigue sur le personnage de Robin Wright. Le biopic sur Gore Vidal (dont Spacey devait jouer le premier rôle) a été mis à la poubelle. Le réseau a aussi annulé son deal avec le roi du stand up, Louis C.K., pris par le scandale. Sans parler de The Ranch, dont le tournage a dû être interrompu, suite aux accusations portées contre Danny Masterson, qui a lui aussi été congédié.

La société américaine a déclaré hier, dans son rapport sur les résultats du quatrième trimestre 2017, que toutes ces affaires lui ont coûté 39 millions de dollars, "essentiellement en contenus inédits que nous avons décidé de ne pas sortir", rapporte Variety.

Précisons que Netflix a tout de même prévu de dépenser 8 milliards de dollars en productions originales cette année. La société a également révélé une bonne nouvelle, puisqu'elle a enregistré 8,3 millions d'abonnés en plus, fin 2017, malgré une hausse de ses tarifs.