DR

Demain TF1 lancera la nouvelle version de Maya l'abeille, dessin animé qui berça l'enfance de plus d'un internaute. Surprise : la Maya version 2012, n'est plus la même que celle que nous avons connu.

Quoi ? Ils ont osé ?  Pas possible !! Ils ont touché à notre enfance... Oui TF1 a ressuscité Maya l'abeille, ce dessin animé bucolique a souhait (il faut dire le sujet s'y prêtait), diffusé entre 1975 et 1976 (avec un retour pour une seconde série entre 82 et 83). Quelle mouche les a donc piqué ?  Ah, marketing quand tu nous tiens... Passons sur la 3 D, même Titanic s'y est mis. Non, la grosse surprise, c'est qu'à l'instar de héros Malabar il y a quelques années, Maya a subit un lifting à faire pâlir les actrices d'Amour Gloire et beauté et Emmanuelle Béart réuniesExit la rousseur de ses cheveux, la belle butine maintenant, arborant une crinière d'un blond cœur de pâquerette. Ca va être facile de la repérer dans un jardin, maintenant... La rousseur n'était sans doute plus assez à la mode de nos jours ! Triste erreur, nous qui voyons déjà Christina Hendricks  dans le rôle pour une éventuelle adaptation live ! Pire : exit également les rondeurs qui faisaient son charme. La belle Maya 2012 a soit succombé au régime Dukan, soit croisé récemment Marianne James et Karl Lagerfeld réunis. C'est bien simple, on ne la reconnait plus (bis sur Christina Hendricks !). Maintenant elle arbore une vraie taille de gueppe, ballot pour uen abeille !Dans un pays de tous les temps, ne vit donc plus du tout la plus belle des abeilles ! Que nenni.Alors certes elle a gardé ses rayures, mais franchement il y a quelque chose de changé. C'est bien simple, on dirait qu'elles furent re- dessinées par Jean Paul Gaultier ! C'est trop propre, ce n'est plus ça.  La nouvelle Maya a perdu de sa fraicheur, elle est maintenant insipide, fade, elle n'est plus naturelle : en un mot elle nous met le bourdon ! Bon, évidemment il y a de forte chances pour que les bambins d'aujourd'hui qui ne connaissent pas la Maya d'hier (pauvres d'eux), apprécient certainement plus que nous cet ersatz. Et pendant qu'ils riront et s'émerveilleront sans doute de ses exploits, nous n'aurons qu'à détourner pudiquement notre regard pou ne pas voir à quel point nous avons vieillis ( et elle non) !   N. B.