DR

Marco Polo peut-il surpasser Game of Thrones ?

La nouvelle série de Netflix, Marco Polo arrive le 12 décembre sur les écrans avec l’ambition annoncée d’être un nouveau Game of Thrones.Il faut dire que Netflix a mis les moyens dans cette nouvelle production avec près de 90 millions de dollars de budget pour les dix épisodes de la saison 1, soit près de 30 de plus que pour la saison 1 de la série d'heroic-fantasy adaptée des romans écrits par George R. R. Martin. L’histoire en elle-même, mêle aisément grand spectacle, dépaysement et saga à rebondissements.Cependant, l'histoire et le personnage principal de ce nouveau show est relativement méconnue et pour beaucoup (les souvenirs d’école aidant), Marco Polo n’était - en gros - qu’un marchant vénitien ayant commercé avec l’orient. On pouvait en dire autant de Game of Thrones, tout du moins au début de la série, mais cela a vite changé avec le succès que l'on connaît. Les romans étaient bien sûr (extrêmement) connus, mais surtout des amateurs d’heroic-fantasy, alors qu'aujourd'hui Game of Thrones fait littéralement partie de la popculture. En sera-t-il de même pour Marco Polo ?Bien évidemment, l’ambition de Netflix se voit à l’écran : The Weinstein Company a co-produit la série (d’abord proposée à Starz), Joachim Rønning et Espen Sandberg sont à la réalisation (réalisateurs du futur Pirates des Caraïbes 5, mais pas vraiment de blockbusters à leur tableau de chasse) et une pléthore de décors naturels à couper le souffle comme l’Italie vénitienne, la Malaisie ou le Kazakhstan embellissent une direction artistique déjà monumentale. Sans parler des costumes et de la figuration. La comparaison s’arrête là et elle est forcément à l’avantage de la série Netflix.Pour ce qui est du casting, l’avantage est par contre du côté d’HBO. Sans conteste, la saison 1 de Game of Thrones (comparons ce qui est comparable) avait su réunir un casting en parfaite adéquation avec sa cible et donc sa série : un acteur du seigneur des anneaux (Sean Bean), l’ex Sarah Connor de la série éponyme (Lena Headey), un acteur du Monde de Narnia (Peter Dinklage) et même un acteur shakespearien (Charles dance). Comparé à l’acteur italien méconnu Lorenzo Richelmy qui incarne Marco Polo, la série de Netflix ne propose pas du très lourd côté casting.Mais, après avoir vu les deux premiers épisodes de Marco Polo (préférez la VO !), il faut bien avouer que la série possède beaucoup de potentielle. Epique comme le sont les grandes sagas historiques, chorégraphiée comme les films d’Ang Lee (ah le combat d’une geisha nue sabre à la main décapitant à tour de bras !), des personnages hauts en couleurs comme l’empereur mongol Kubilai Khan et une histoire propre à passionner et pas seulement les fans d’Histoire.Après, la comparaison s’arrête là : d’un côté nous avons une saga d’heroic-fantasy qui a réussi à rallier les réfractaires du genre, de l’autre une grande épopée historique qui peut faire le même effet sur les allergiques à l’Histoire. Les deux séries n’ont à la base pas la même cible, mais toute les deux ont les qualités fédératrices nécessaires.Le public suivra-t-il ? Réponse dès le 12 décembre.