DR

Dans un nouvel épisode, c’est Richard Nixon qui vient féliciter l’actuel président des États-Unis.

Donald Trump est devenu depuis sa récente investiture la cible préférée de Matt Groëning et son équipe. Après l’épisode spécial parodiant les fameux 100 premiers jours d’exercice de l’actuel président, les Simspson tâclent à nouveau Donald Trump. Comme à son habitude, on retrouve le chef d’État alité tel un pacha entouré de bouquins avec des titres évocateurs comme Comment perdre des amis et emmerder Israël qui font office de manuel présidentiels. Ailleurs dans une autre aile de la Maison Blanche, ses proches collaborateurs Steve BannonKellyanne Conway et Jared Kushner se sont pendus. 

Dans son lit, Trump fait face à l'ex-directeur du FBI, James Comey. Après lui avoir intimé de s’agenouiller devant lui, le président lui affirme que cet entretien n’est pas enregistré et qu’il n’a de toute façon aucun enregistrement d’écoutes illégales. Après quoi, le fantôme de Richard Nixon, 37ème président des U.S.A. et responsable du scandale d’écoutes illégales du Watergate en 1974, lui apparaît. Ce dernier le félicite et le remercie, affirmant que grâce à lui il apparaît désormais comme un bon président. En partant, Nixon lâche un petit : "Juste un conseil : si tu as des enregistrements, brûle-les !" Trump s’énerve, tape du poing et sa perruque se transforme en un pékinois dans lequel un magnétophone est dissimulé. Le président est contrit et demande à l’ex-directeur du FBI s’il peut avoir un câlin car "il n’a pas touché Melania depuis des mois". James Comey le prend dans ses bras, ltapote son dos comme si c’était un gros bébé et lui donne lui aussi un conseil : "Commence à traîner avec des gens plus honnête que toi."