DR

Un collectif d’activistes du nom de North Korea Strategy Center a décidé de se servir des séries télé américaine pour libérer la Corée du Nord et en particulier de Friends.

Le Wall Street Journal et The Wired racontent comment  le North Korea Strategy Center (NKSC), une ONG crée en 2007 afin de sensibiliser sur les droits de l'homme et les conditions de vie en Corée du Nord a donc décidé d’utiliser les séries télé comme cheval de Troie. En effet selon M. Kang, un militant qui a passé près d’une décennie dans un camp de prisonniers en Corée du Nord, les séries télé américaine telles que Desperate Housewives seraient un outil plus efficace pour libérer les esprits nord-coréens que des caricatures montrant Kim Jong Un en cochon, faisant ainsi référence à une récente campagne réalisée par d’autres militants qui envoyaient des tracs en Corée du Nord pour ridiculiser le régime de Pyongyang. "Le peuple nord-coréen ne sont pas intéressés à la propagande anti-régime […] Je veux qu'ils voient à travers des documentaires, des films, et des drames que les gens ont la liberté de parler et se déplacer librement. [..]Je sais que beaucoup de femmes aiment regarder Desperate Housewives. Lorsque les Nord-Coréens regardent drames ils sont très surpris de la quantité de nourriture tout le monde arrive à manger"Le groupe de M. Kang, Corée du Nord Stratégie Center, a donc récemment lancé une campagne visant à amasser des fonds pour envoyer 500 clés USB en Corée du Nord. Chaque USB coûte environ 20 $, sur la base de fabrication, de production et de livraison. Elles seront chargées de feuilletons sud-coréens et américains comme l’intégralité de la série Friends , des films et la totalité du contenu de langue coréenne de Wikipédia, l'encyclopédie open-source..