DR

Hier, Showtime diffusait l'épisode 8 de la saison 3 d'Homeland, « A Red Wheelbarrow » où les petites manœuvres des scénaristes (et de leurs personnages) se font jour. Review, attention aux spoilers.

Homeland saison 3 épisode 8  , « A Red Wheelbarrow »  Review, attention aux spoilers.La semaine dernière, Javadi assurait à Carrie que Leland Bennett (Martin Donovan) détenait des informations sur le poseur de bombes de Langley... qui traînerait toujours dans les parages. Carrie et Quinn font la shortlist des suspects de son entourage susceptibles d'avoir fait le coup. Occupé à mettre son plan à exécution, Saul a des priorités différentes de celles de Carrie qui ne pense plus qu'à une chose : laver l'honneur de Brody.L'obstination de la jeune femme va encore lui jouer des tours, mais chaque chose en son temps. L'épisode précédent (« Gerontion ») entretenait un flou artistique sur la suite des événements et leur réelle imbrication dans le tableau final. Entame de la dernière partie de la saison, « A Red Wheelbarrow » change de perspective. Écrit à deux mains (dont celle d'Alex Gansa, maître à penser du show avec Howard Gordon), ce huitième épisode ouvre la boîte de Pandore et commence à lever le voile sur les non-dits et les zones d'ombre entretenues depuis le début de la saison.Construit selon un schéma classique (à Carrie et Quinn le frisson de la poursuite, à Saul et Dar Adal les manœuvres en coulisse), l'épisode, qui donne à voir du Homeland où se mêlent pressions et infiltration, est interrompu par l'éruption de twists cadencés où chaque sous-intrigue (au moins celles présentées pendant l'épisode) en a à revendre. Pas toujours le meilleur (cf. l'amant de Mira Berenson), là où la série cède aux rebondissements plus proches de 24h chrono. Nouvelle venue cette saison, Fara Sherazi (Nazanin Boniadi) tombe enfin le masque, mais à ce stade avancé du show, elle a bien du mal à trouver sa place. Au-delà, la relation qui unit Carrie et Saul se montre encore plus compliquée et promet des suites intéressantes, alors que la série a finalement réuni tous ses atouts pour le « final four ».En France, la série Homeland est diffusée sur Canal Plus