DR

Hier, Showtime diffusait l'épisode 6 de la saison 3 de Homeland, « Still Positive ». La situation bien peu confortable dans laquelle se trouvait Carrie à la fin de l'épisode précédent vient donner de l'élan à la suite. Review, attention spoilers.

L'épisode 6 de la saison 3 de la série Homeland, « Still Positive ».  Review, attention spoilers.La dernière image de l'épisode précédent laissait présager d'un sursaut dans le récit. Carrie Mathison, seule, face à l'homme le plus recherché des Etats-Unis ? Il n'est cette fois plus question d'Abu Nazir, mais de Majid Javadi, suspecté d'avoir financé l'attentat contre Langley, et qui attend la jeune femme de pied ferme. Elle, porte la lourde responsabilité de le faire tomber pour cette attaque terroriste...C'est sur une scène d'interrogatoire au polygraphe que s'ouvre l'épisode. Soumise au test, Carrie est questionnée sur ses intentions par Javadi. Le procédé a déjà permis d'offrir des scènes mémorables à la série, la tension est à son comble... et c'est le moment que choisissent les scénaristes pour court-circuiter les attentes des spectateurs, à l'image de Carrie, en pleine possession de ses moyens, qui met fin elle-même à l'exercice. Acte délibéré qui signe le top départ d'une suite d'intrigues menées tambour battant. En passant le cap de la mi-saison, Homeland donne donc un coup d'accélérateur. Tant mieux, même si tout ça manque de mesure.Les petites mains derrière la saison lèvent le voile sur leur fusée à plusieurs étages. A commencer par l’obsession de Saul pour Javadi, qui n'est pas née d'hier, puisque les deux hommes partagent un passé commun. Le vétéran de la CIA est engoncé dans une curieuse position depuis qu'il a appris que le sénateur Lockwood allait récupérer son job. Sa vie privée ne se porte pas beaucoup mieux... L'air interdit, le vieux lion, composé à la perfection par Mandy Patinkin, bout de l'intérieur, prêt à exploser. « Still Positive » franchit un cap dans la trajectoire des personnages. Dana a visiblement fait la paix avec elle-même tandis que les scénaristes lui offrent un nouveau départ (et une porte de sortie?), Saul se montre sous un autre jour...Carrie prend le dessus sur le mal qui la ronge, alors qu'une nouvelle révélation est faite sur la jeune femme. C'est aussi là la limite de l'épisode qui enquille les rebondissements sans prendre le recul nécessaire à davantage de crédibilité. Mais tout semble bien parti pour s'enchaîner sans temps morts. « This is just the fuckin' beginning » lance Quinn... comme pour annoncer les événements à venir.En France, la série Homeland est diffusée sur Canal Plus.