DR

Hier, Showtime diffusait l'épisode 5 de la saison 3 de la série Homeland, « The Yoga Play ». Carrie et Saul, de retour côte à côte pour en découdre avec le terrorisme ? Review, attention spoilers.

Homeland, épisode 5 de la saison 3 d, « The Yoga Play », la Review, attention spoilers.Le final précédent révélait l'incroyable coup de bluff des scénaristes : si Carrie était discréditée au sein de son propre camp, c'était pour que l'ennemi l'approche plus facilement. Le stratagème du duo Saul/Carrie semble bien fonctionner : dès les premières secondes de l'épisode, Javadi, principal suspect dans l'attaque contre la CIA, se présente à la frontière américaine...Jouant la carte de l’agent double, le scénario veut entretenir le frisson d'une couverture qui peut tomber à tout moment. Mais conformément à la construction d'épisodes en montagnes russes depuis ce début de saison, il faudra attendre un peu pour espérer voir Carrie aller plus loin dans sa mission. Par compassion, elle accepte de venir en aide à Jessica Brody qui déboule subitement chez elle éplorée, à la recherche de sa fille disparue. Pourquoi Carrie ? « Parce qu'elle a déjà essayé de lui ouvrir les yeux » sur Nick Brody, ce grand traître pour la nation. Niveau justifications : peut mieux faire… d'autant que l'effort restera finalement vain et ne parviendra qu'à donner un faux rythme à l'ensemble.En parallèle, Saul s'autorise une partie de chasse en apparence anodine avec le sénateur Andrew Lockwood... En apparence seulement, car l'intrigue va finir par emporter le morceau sur le reste. Malgré tous les efforts de Saul pour confondre les coupables de l'attentat contre Langley, Lockwood lui fait comprendre que l’exécutif veut réformer la CIA en profondeur. En commençant par nommer Lockwood himself à la tête de l'agence, shuntant Saul comme si de rien n'était. Les tapes amicales de la promenade de santé accentuent des moments de tensions larvées qui offrent à Saul/Patinkin un monologue inspiré et une pique bien sentie à l'adresse de celui qui lui prend son job. Un retour aux luttes intestines qui manquaient à Homeland depuis la disparition d'Estes.« The Yoga Play » permet aussi à Peter Quinn (Rupert Friend) de faire son come-back. L'électron libre de l'agence se pose rapidement en ange gardien de Carrie jusque dans les dix dernières minutes, plus nerveuses, qui débouchent sur un final laissant entrevoir la possibilité d'une confrontation intense, en jetant à nouveau Carrie dans la fosse aux lions. Seule et sans filet, « comme toujours » dira Saul.En France, la série Homeland est diffusée sur Canal Plus.