DR

Robert Sean Leonard, qui incarne James Wilson, le seul ami de Gregory House, est le parfait complément dramatique du toubib misanthrope. À la ville, il est aussi son meilleur copain. Retrouvez Dr House ce soir sur TF1 !

Robert Sean Leonard, qui incarne James Wilson, le seul ami de Gregory House, est le parfait complément dramatique du toubib misanthrope. À la ville, il est aussi son meilleur copain. Retrouvez Dr House ce soir sur TF1 ! Dans le second épisode de Dr House diffusé cette semaine sur TF1, James Wilson, chef du département oncologie, éclipse Gregory House et prend en main un ami atteint d’un cancer. Un événement dans l’histoire de la série tant Wilson est habituellement en retrait des frasques du génial diagnosticien.Celui que House appelle "mon pote à qui les gens disent merci quand ils meurent" est l’opposé de son meilleur ami : calme, doux et attentionné." Wilson et House ont une amitié inhabituelle, analyse Hugh Laurie. Ce n’est pas juste une histoire de potes. Ils ne peuvent pas vivre l’un sans l’autre." Une proximité renforcée par la cohabitation entre les deux personnages dans cette saison 6.Robert Sean Leonard, 42 ans, révélé il y a plus de 20 ans par Le Cercle des poètes disparus, a été le premier acteur engagé sur la série. "Je venais de passer les auditions pour Numb3rs, et ça s’était bien passé, se souvient-il. Mais ça m’aurait demandé trop de boulot… alors j’ai tenté le rôle de Wilson." Ce fils de docteur, qui a passé une bonne partie de son enfance dans un hôpital, n’est pas du genre stakhanoviste. "Moins je tourne, mieux je me porte", s’amuse-t-il. "Mon job, c’est de passer la tête dans le bureau de House pour de demander “Ça te tente une salade à midi ?” et de prendre deux jours de repos. J’adore !"Mineur en temps à l’écran, ce rôle est majeur dans la mécanique de la série. C’est en effet auprès de Wilson que House se confie. "Il a besoin d’un auditoire pour ses pitreries, mais ce besoin révèle en fait sa sensibilité", résume Hugh Laurie. Leonard, qui a décroché le rôle grâce à Bryan Singer, le réalisateur du pilote de Dr House, un ami de longue date, ne compte pas pour autant s’éterniser à la télé. "Je déteste Los Angeles, avoue-t-il régulièrement. Ma vie est à New York, sur scène."Il vient justement d’accepter de jouer à nouveau à Broadway, où il a déjà reçu de nombreux prix… laissant planer la menace de ne pas revenir pour une huitième saison. Un départ qui laisserait House plus seul que jamais.Marc Granier du magazine Télé 7 jours.