DR

Quelles sont les séries qu'il ne fallait pas rater cette année ? Première vous dévoile son classement.

L'année série qui s'achève fut riche, très riche. Historique même, si l'on regarde les chiffres de la production américaine, qui a battu des records avec 409 séries diffusées au cours des 12 derniers mois. En Europe aussi, il y eu de la quantité et la qualité : la troisième saison de Bron en Suède, la saison 2 de Broadchurch en Angleterre, ou la saison 1 d'Occupied en Norvège ont fait sensation. Sans parler des nombreuses fictions françaises qui ont déferlé de janvier à décembre, sur TF1, C+ et France 2, avec les cartons de Disparue, Chef, Panthers, Les Revenants 2 ou Le Mystère du Lac.

Bilan 2015 : les 10 plus gros flops de l'année série

Pas facile donc, de sortir un classement dans cette foule de séries captivantes. Pas simple de désigner la crème de la crème. Certaines, parmi les plus populaires du moment, restent ainsi sur le carreau, à l'image Game of Thrones, dont l'absence est somme toute assez logique, aux vues d'une saison 5 très inégale, qui n'aura brillé que par instants (au cours des deux ou trois derniers épisodes).

La rédaction de Première s'est donc livrée à ce périlleux exercice et vous dévoile aujourd'hui son Top 15 (oui, un Top 10, c'était vraiment trop compliqué) de l'année 2015 :

15. UnReal - saison 1 (Lifetime)

DR

Il faut bien avouer qu’on n’avait pas vu arriver cette série de Lifetime en juin dernier, la chaîne étant plus connue pour ses piètres téléréalités que pour ses bonnes séries. Partant du principe que l’on parle mieux de ce que l’on connait, UnReal est donc une série sur l’envers du décor d’une téléréalité type Bachelor. Une série portée par des acteurs et des personnages inspirés (Shiri Appleby en tête) et surtout par une showrunner, elle-même ancienne productrice du Bachelor US. Machiavélisme, pragmatisme et outrances, tout sonne juste et c’est au-delà de la réalité que l’on aurait pu imaginer. Jouissif.

14. Man Seeking Woman - saison 1 (FXX)

DR

Arrivée sans bruit et sans promo sur la petite chaîne du câble FXX, cette comédie complètement barrée est un vrai coup de cœur de l'année série. Jeune écrivain de 31 ans seulement, Simon Rich adapte ici son propre roman avec une folie douce terriblement attachante. Man Seeking Woman raconte la vie de Josh (joué par l'excellent Jay Baruchel), gros loser qui vient de faire larguer par sa copine, et qui voit tout à coup ses pires angoisses existentielles prendre vie sous yeux. Certainement l'une des créations les plus originales et les plus drôles de ces dernières années.

13. Sense8 - saison 1 (Netflix)

On attendait les Wachowskis au tournant, après l'énorme déception du blockbuster Jupiter : Le Destin de l'univers. On le sait, les créateurs de la saga Matrix sont capables du meilleur (Cloud Atlas) comme du pire (Matrix Reloaded). Alors qu'allaient-ils faire avec les gros dollars de Netflix ? Une bonne surprise ! Oui, Sense8 et son histoire de personnages répartis aux quatre coins du monde, qui deviennent soudainement interconnectées sur le plan intellectuel, émotionnel et sensoriel, nous ont captivé. Tout n'est pas réussi dans cette première saison parfois clichée et écrite avec de gros sabots. Mais la mythologie créée par les Wachowskis est fascinante et la série délivre un message de solidarité universelle qui fait du bien. On a hâte de voir ce que donnera la saison 2.

12. Jessica Jones - saison 1 (Netflix)

DR

Après avoir redonné vie à un excellent Daredevil (où c'est surtout Vincent d'Onofrio qui a brillé en Kingpin, avouons-le), Netflix a poursuivi son entreprise de débridage de l'univers Marvel, en sortant de sa manche une Jessica Jones terriblement cool. La série écrite par Melissa Rosenberg est un petit bijou dark, porté par un duo Krysten Ritter / David Tennant qui crève l'écran. Les manipulations mentales du monstrueux et attachant Kilgrave n'ont pas fini de hanter vos nuits et ont surtout relégué les autres méchants du Marvel Universe au rang de vilains pour cartoons.

11. Transparent - saison 2 (Amazon)

La deuxième saison de Transparent se sera faite attendre, mais ça valait la peine. Dévoilée sur Amazon le 11 décembre dernier, soit quinze mois (!) après la fin de la saison 1, elle navigue encore avec brio entre le drama et la comédie. Jonglant tour à tour avec nos émotions et nos préjugés, la famille Pfefferman est plus attachante que jamais, mais va encore plus loin cette année dans les thèmes sociaux abordés. Et le casting en or (emmené par Jeffrey Tambor et Judith Light) mérite amplement ses multiples nominations aux prochains Golden Globes, SAG Awards, Critics' Choice Awards...

10. Vikings - saison 3 (History)

DR

Si vous aimez Game of Thrones et les séries médiévales en général, alors vous allez adorer Vikings. Le drama (plus ou moins) historique est monté d'un cran en intensité cette année, en offrant une saison 3 absolument épique, Entre deux complots pour le pouvoir et deux trahisons mortelles, Ragnar est parti à l'assaut de Paris. Grand spectacle et grands frissons au rendez-vous, pour cette série qui gagne vraiment à être connue.

9. 10% - saison 1 (France 2)

La chaîne publique a misé gros cette année, sur de nouvelles productions "maison". Et elle a bien fait. Les fictions de France 2 ont brillé en 2015, avec en point d'orgue l'excellente série 10%, écrite par la star des agents, Dominique Besnehard, qui raconte l'envers du décor du 7e art et comment les agences se battent pour gérer la carrière des acteurs. Les personnages originaux sont tous plus attachants les uns que les autres, et quelques stars françaises ont bien voulu se prêter à l'exercice, en jouant leur propre rôle, avec une jubilation communicative : Cécile de France trop vieille pour Tarantino, Nathalie Baye et Laura Smet qui ont peur de tourner ensemble ou Joey Starr qui se tape Julie Gayet dans les coulisses d'un film historique... Une vraie réussite made in France !

Bilan 2015 : le top 15 des révélations de l'année série

8. Penny Dreadful - saison 2 (Showtime)

DR

Quand la chaîne premium Showtime se lance dans la série fantastique d'horreur, avec des loups-garous et des vampires, elle ne fait pas les choses à moitié. Avec un sens esthétique raffiné et une tension macabre de tous les instants, Penny Dreadful s'amuse magnifiquement avec les monstres mythiques de la littérature classique. Et la saison 2 - diffusée au début de l'été 2015 - est sérieusement montée en température. Haletante, terrifiante et diablement bien jouée (Eva Green mérite amplement sa nomination aux prochains Golden Globes), elle nous a scotché au canapé, jusqu'à un final sanglant à couper le souffle.

7. The Man in the High Castle - saison 1 (Amazon)

Il est vrai que le génie de Philip K. Dick y est pour beaucoup. Mais l'adaptation de son roman culte (paru en 1962) pour Amazon est incontestablement l'une des réussites de cette année 2015. L'ancien scénariste de X-Files, Frank Spotnitz, a su retranscrire à l'écran toute l'essence dramatique et captivante de cette Histoire alternative, dans laquelle les Nazis et leurs alliés japonais ont gagné la Seconde Guerre Mondiale. 17 ans après la fin du conflit, l'Amérique est entièrement occupée par le IIIe Reich (à l'est) et par l'Empire du Japon (à l'ouest). Cette production à gros budget signée Ridley Scott est passionnante d'un bout à l'autre et on décernera une mention spéciale à l'acteur Rufus Sewell, glaçant dans la peau de cet officier SS, qui traque sans relâche la résistance à New York.

6. Le Bureau des Légendes - saison 1 (Canal +)

DR

Si la grosse production Versailles a largement déçu, ce n'est pas le cas du Bureau des Légendes. Cette série d'espionnage lancée à la rentrée dernière par la chaîne cryptée fait mouche dès le premier épisode. Eric Rochant, maître du genre à la française (Möbius, Les Patriotes) signe une plongée radicale et chirurgicale dans le monde des agents secrets. Dès les premières minutes, on devient parano, suspectant chaque personnage de jouer double jeu. En tête d'affiche, on retrouve enfin un Mathieu Kassovitz au top de sa forme, soutenu par des seconds rôles brillants (Jean-Pierre Darroussin, Sara Giraudeau...). Une excellente surprise à confirmer dans les années qui viennent (les saisons 2 et 3 sont déjà commandées).

5. Better Call Saul - saison 1 (AMC)

Comment réussir à sortir un spin-off de Breaking Bad intéressant, sans refaire la même chose et sans Bryan Cranston ? Le défi de Vince Gilligan était coton. Mais le garçon a du talent. Du génie même. Avec Better Call Saul, le scénariste livre une série consacrée à la genèse de Saul Goodman, alias Jimmy McGill. On découvre avec jubilation le parcours chaotique de cet avocat raté mais tellement attachant d'Albuquerque. Better Call Saul raconte l’évolution inexorable de ce personnage hors du commun, son basculement vers le côté obscur, sa transformation lente et captivante de Jimmy en Saul. Aucun doute, Vince Gilligan et Peter Gould ont encore de l'or au bout du stylo.

4.  Narcos - saison 1 (Netflix)

DR

Netflix plonge la tête la première dans la poudreuse, avec cette nouvelle série à gros budget, sortie durant l'été. Narcos raconte la vraie histoire du cartel de Medellín, avec à sa tête le terrible et légendaire Pablo Escobar, plus célèbre trafiquant de drogue des années 1980, ciblé par la DEA. Incroyablement intense et réaliste, ce thriller au cœur de la Colombie gagne en intensité au fur et à mesure où la traque s'accélère. Le Brésilien Wagner Moura, qui a appris l'Espagnol juste pour les besoins de la série et qui a pris 10 kilos pour se fondre dans la peau d'Escobar, crève l'écran. Il sera logiquement l'un des favoris pour le Golden Globe du Meilleur acteur en janvier prochain.

3. The Leftovers - saison 2 (HBO)

Après une première saison à couper le souffle, la série de Damon Lindelof (Lost) a encore franchi un palier cet automne, avec une saison 2 tout bonnement saisissante. Laissant derrière eux la petite et affreuse bourgade de Mapleton, qui tenait pourtant une place énorme , les héros de The Leftovers poursuivent leur reconstruction au Texas, dans la seule ville au monde qui n'a perdu aucun habitant. Pendant que certains mystères se résolvent et que d'autres apparaissent, la série brille surtout par une émotion toujours plus forte. Les nouveaux personnages sont introduits avec un doigté remarquable. La musique de Max Richter nous fait dresser chaque poil. Et Justin Théroux est tout simplement exceptionnel de fragilité et de charisme. Vivement l'ultime saison 3 !

2. Mr. Robot - saison 1 (USA Network)

DR

Personne ne connaissait Mr. Robot au début de l'année et pourtant, depuis la fin de l'été, le nom de la série à suspense, créée par Sam Esmail, est sur toutes les lèvres. En même temps, Mr. Robot est certainement la plus belle surprise du cru 2015. Cette histoire d'un jeune informaticien hacker, qui se fait recruter par un groupe anarchiste souhaitant rétablir l'équilibre de la société en détruisant les infrastructures des plus grosses banques et entreprises du monde, est tout bonnement fascinante. Un techno-thriller paranoïaque captivant d'un bout à l'autre, qui a en plus permis de révéler au monde l'incroyable Rami Malek, voué à faire de grandes choses dans les années à venir.

1. Fargo - saison 2 - FX

Ce n'est pas vraiment une surprise, tant la saison 1 avait déjà bluffé tout le monde l'an dernier. Mais avec cette saison 2, Fargo a su encore relever la barre d'un niveau. Noah Hawley nous emmène en 1979 pour une balade délicieusement macabre, drôle et décalée. Un thriller glacial et bourré d'humour noir, d'une efficacité incroyable, qui s'amuse en plus avec la campagne républicaine de Ronald Reagan aux élections présidentielles. Une pure merveille qui fait vraiment honneur au film culte des Frère Coen. Fargo va vraisemblablement faire une razzia sur les trophées, dans les semaines qui viennent (la série cumule 14 nominations dans les différentes cérémonies). Sans aucun doute ce qui se fait de mieux dans le petit monde des séries télé, en cette année 2015.