DR

Et si Jimmy McGill avait mis le doigt sur l'affaire qui allait le sortir de l'anonymat et remettre en selle son frère convalescent ? Review du dernier épisode de Better Call Saul, disponible sur Netflix.

Review de l'épisode 8 de la série Better Call Saul, « Rico ». Avec spoilers.Kim Wexler reprend possession de son bureau, grâce à Jimmy qui a manœuvré en coulisses pour que les Kettleman soient forcés de retourner chez HHM. Résigné, Jimmy retourne à la maison de repos et à ses testaments. Mais en s'entretenant avec une résidente, il découvre que l'organisme gestionnaire du lieu pioche largement dans les retraites des pensionnaires. Il décide de s'attaquer à l'établissement. D'abord méfiant, son frère Chuck s'aperçoit que l'escroquerie mise à jour par Jimmy est bien fondée. Il commence à lui donner un coup de main pour rassembler des preuves...A l'approche de la fin de saison, Better Call Saul accommode passé et présent, en remettant en perspective, avec « Rico », la relation déterminante qui existe entre Jimmy McGill (Bob Odenkirk) et son grand frère Chuck, incarné par Michael McKean. Dans le flashback qui ouvre l'épisode, Jimmy est préposé au courrier chez HMM, du temps où Chuck était encore perçu comme un associé redoutable, lorsqu'il présente à Kim et à son frère une lettre qui lui annonce qu'il a réussi l'examen du barreau. Le futur de l'avocat, tel qu'il est dépeint dans Breaking Bad, permet d'avoir de sérieux doutes sur la véracité du document, mais elle ne remet pas en question la sincérité de la démarche de Jimmy qui est parvenu à épater son frère. Cela ne suffira pas à convaincre Hamlin et cette introduction marque proprement le début du parcours du combattant de Jimmy McGill pour se faire un nom.En revenant au temps présent, l'épisode remet cette considération en perspective, lorsque Chuck admet le bien fondé de la démarche de Jimmy. Chuck ou Jimmy s'accomplissent dans le regard de l'autre : l'affaire va à la fois conforter Jimmy dans ses actions et sortir Chuck de sa torpeur, pour le faire revenir dans la lumière. Son retour va-t-il éclipser Jimmy et doucher ses espoirs de reconnaissance ou permettre au personnage de Bob Odenkirk de bénéficier d'un appui pour sortir de l'ombre et gagner l'estime de ses pairs ? Un happy end peu probable compte-tenu de ce qu'il advient de l'avocat dans Breaking Bad, plus vraiment en quête de respectabilité.Jimmy se retrouvera peut-être face à un dilemme, comme c'est le cas pour Mike (Jonathan Banks), prêt à retrouver des voies moralement discutables pour garantir le bonheur et la sécurité de ses proches, l'ancien flic taciturne trouvant là davantage de consistance encore. Écrit par Gordon Smith, déjà responsable de l'excellent « Five O », « Rico » permet à Better Call Saul de rééquilibrer ses storylines, dont certaines, bien présentes en début de saison, manquent encore à l'appel à deux épisodes du final. Qualitatif, le tracé narratif attend à nouveau d'être bousculé pour confronter Saul à son devenir dans Breaking Bad, avec qui le spin-off dialogue en permanence.Better Call Saul. Un nouvel épisode, chaque mardi, sur Netflix.