DR

Après quelques épisodes un peu faibles, l'adaptation de Stephen King s'est terminée en beauté, cette semaine, sur Hulu.

Les fans de Stephen King sont certainement sortis un peu frustrés de 22/11/63. La série Hulu a pris d'étonnants chemins de traverse et certaines libertés pas toujours bienvenues, avec le livre original. En a découlé quelques épisodes un peu bancals, ces dernières semaines, avec le sentiment que le show commençait franchement à traîner en longueur, voir à tourner en rond. A un moment, on a même été pris d'une grosse frayeur : et si les producteurs avaient dans l'idée d'exploiter le filon, pour faire une saison 2 ?

Ouf ! Quel ne fut pas notre soulagement, cette semaine, en regardant le final de 22/11/63. Avec brio, les auteurs ont réussi à retomber sur leurs pattes et à retrouver le chemin du livre, pour signer une fin magnifique et parfaitement cohérente. Pas de saison 2 en vue. 22/11/63 a terminé son histoire, de la plus belle des manières, comme le décrypte la showrunner Bridget Carpenter, pour EW. Attention spoilers !

"Stephen King a intitulé son roman 22/11/63, qui est pour moi l'un des plus grands MacGuffin littéraires. Cette histoire ne parle pas du 22 novembre 1963. Pas vraiment en tout cas. Elle ne parle pas vraiment de JFK ou de conspiration, ni même de voyage dans le temps. C'est une histoire sur la façon dont nous nous construisons, à travers les choix que nous faisons. Jake choisit, encore et encore. Ainsi se déroule cette histoire, un événement après l'autre, une action et ses conséquences."

Pourquoi 22/11/63 est l'une des meilleures séries du moment

"Au final, Jake gagne et il perd. Il sauve le président, mais il perd son amour. Mais cela ne va pas l'arrêter. Il veut 'reseter' l'Histoire, une fois de plus, sans faire d'erreur cette fois ! Mais Harry Dunning montre à Jake à quel point le monde a mal tourné. Et il comprend que s'il continue à interférer avec le passé, il va être pris dans une boucle éternelle, comme le Yellow Card Man. Si Jake continue à revenir dans le temps, la fatalité, ce sera que Sadie va mourir, encore et encore. Jake choisit donc la vie. Il rentre chez lui, pour la dernière fois. Sadie vivra. JFK va mourir. La famille de Harry sera tuée. Jake va vivre avec ses choix en 2016. Le temps ne se déplace que dans une seule direction".

Telle est donc la morale finale de 22/11/63, quelque peu dramatique, forcément. Une fin qui est la même que celle de l’œuvre originale. Une rareté dans les adaptations de Stephen King sur le petit écran. Mais pour Bridget Carpenter, impossible de faire autrement :

"Il est clair que cette histoire d'amour entre Jack et Sadie est le cœur battant de l'histoire de l’œuvre", confie-t-elle dans The Hollywood Reporter. "C'est donc forcément la révélation finale. En outre, il se passe tellement de choses dans ce dernier épisode, qu'il semblait vraiment agréable de finir la série avec une telle quiétude (...) Il fallait qu'on voit Jake retrouver Sadie, savoir qu'elle est heureuse et qu'elle est bien vivante. C'est un acte incroyablement altruiste de sa part. Il a tout abandonné pour qu'elle puisse vivre. C'est une fin marquée par une grande émotion."

Après huit petits épisodes, 22/11/63 est donc terminée. La mini-série Hulu restera certainement comme l'une des adaptations de Stephen King les plus abouties. Et si vous regrettez de ne pas avoir droit à une saison 2, voilà qui devrait vous redonner le sourire : Bridget Carpenter et James Franco sont prêts à refaire équipe, pour adapter une nouvelle histoire de King.

"Absolument ! J'ai bon espoir de pouvoir récupérer les droits de Firestarter (livre de science fiction publié par l'auteur américain en 1980)", révèle Carpenter. "Et je peux aussi dire que James Franco veut vraiment faire un autre chose avec moi. Alors on discute d'une ou deux choses. Firestarter serait mon rêve..." Prochainement sur Hulu ?