DR

Les ventes de Star Wars XXX (ok, ils ne se sont pas foulés pour la titraille) sont en augmentation de 500% depuis début décembre.

Comme on pouvait s'y attendre avec ce déferlement annoncé, la sortie cette semaine de Star Wars : Le Réveil de la Force a boosté toutes les ventes de produits dérivés de l'univers créé par George Lucas.
Et notamment sa parodie X.

Star Wars : tous les détournements de la saga, les meilleurs comme les pires

Superproduction pornographique produite par la société Vivid avec un budget - confortable pour le genre - de 11 millions de dollars (considéré comme le plus important de l'histoire du X) et sortie en 2012, Star Wars XXX fait de nouveau l'actualité aujourd'hui grâce à la sortie de l'épisode 7 dans toutes vos salles depuis mercredi, et qui a connu une première journée d'exploitation record avec 620 000 spectateurs en France.

DR

En effet, l'engouement autour du nouvel opus réalisé par J.J. Abrams a dopé les ventes des "produits dérivés", parmi lesquels se trouvent en bonne place ce film porno réalisé par Axel Braun, avec notamment la jeune Américaine Allie Haze dans le rôle de la Princesse Leia, Lexington Steele dans celui de Dark Vador, Seth Gamble dans celui de Luke Skywalker, et Tom Byron dans celui de Obi-Wan Kenobi.

DR

Ainsi, selon le site GameLink (une plateforme de VOD spécialisée dans les vidéos pour adultes), cette parodie plutôt réussie et qui a connu son petit succès il y a trois ans, a vu ses ventes DVD exploser depuis une quinzaine de jours avec une hausse de plus de 500%.
Il n'y a donc pas que des grilles-pains Dark Vador, des mugs Stormtrooper ou des coques de téléphones Yoda qui cartonnent en cette période propice aux succès intergalactiques, le porno aussi tire son épingle du jeu.

DR

Selon l'économiste Bruno Wattenbergh (cité par le magazine Le Point), dans les mois qui viennent, les produits dérivés de l'épisode 7 devraient engendrer pas moins de 4,5 milliards d'euros de bénéfices, soit plus du double des 2,1 milliards de recettes des entrées salles estimées.

DR

Au-delà des qualités certaines du film de J.J. Abrams, Star Wars est définitivement un business au-delà de l'écran.

DR

La bande-annonce (soft) de Star Wars XXX :

A lire aussi sur Première