DR

Et non ! Si sa visite dans l'immeuble où siège le sulfureux magazine Play-Boy à New York a gonflé les espoirs de ces messieurs, l'effet est retombé aussi sec lorsqu'il s'est avéré que Rihanna y avait pénétré seulement pour visiter une bijouterie, qui vendait en édition limitée de rares et précieuses perles.Ce n'est pas que la chanteuse soit pudique, bien au contraire, elle avait même déjà posé en très petite voire quasi inexistante tenue ; ce qui lui avait d'ailleurs valu un veto de Vogue, qui lui a finalement refusé sa couverture. Entre des photos renommées dans un magazine prestigieux et des poses beaucoup trop explicites dans un autre moins "esthétique", le choix est vite fait pour Rihanna, qui ne sait comment faire pour être à nouveau dans les bonnes grâces d'Anna Wintour.Cette dernière sait effectivement se montrer très cassante, que l'on soit une star ou pas... De toute manière, l'intimité de la jolie barbadienne n'est presque plus un secret pour personne !