Abaca

L'ex star d'Alerte à Malibu était mardi l'invitée de l'Assemblée Nationale pour soutenir une proposition de loi visant à interdire le gavage des oies et des canards. Une invitation que les députés n'ont semble-t-il pas appréciée commentant à grand renfort de tweets sexistes.

L'invitation pouvait paraître insolite, mais l'actrice d'Alerte à Malibu était bien présente mardi 19 janvier devant les députés français.
Venue appuyer la proposition de loi de la députée écologiste Laurence Abeille sur le gavage des animaux, Pamela Anderson était la star de l'Assemblée Nationale.
"Sa présence est dûe à notre travail avec la Fondation Brigitte Bardot", précisait la semaine dernière l'équipe de la députée à BFMTV"C'est une personnalité très engagée sur la question de la protection animale", rapporte le site d'information.

Pamela Anderson est attentue à l'Assemblée Nationale le 19 janvier

"La présentation de ma proposition commence à 17h30 juste à côté de la Salle des Quatre Colonnes. Pamela Anderson doit arriver à 18h. Je ne doute pas que certains collègues passeront la tête pour voir comment cela se passe. Et tant mieux si je les sensibilise au sujet", précisait Laurence Abeille au site 20 Minutes.
Dans l'entourage de la parlementaire, on admettait vendredi dernier que la venue de Pamela Anderson "va bien aider pour le buzz".

Un buzz effectivement au rendez-vous. De son propre aveu, la députée écologiste Laurence Abeille ne s'attendait pas à un tel coup médiatique mais dénonce aujourd'hui les propos "particulièrement sexistes" des députés de l'Assemblée.
"C'est le degré zéro de la politique", estime Christian Jacob. "Ça me gave, et ça me gonfle. C’est de la politique spectacle, ça ne sert à rien", renchérit le député PS Hugues Fourage alors que Patrick Ollier, député LR va plus loin : "Elle n’y connaît rien. Pas de silicone dans le foie gras. Qu’elle continue à courir. Ça ns rappellera des souvenirs", écrit le site 20 Minutes qui rapporte les réactions de l'Assemblée : "Elle a des arguments que d’autres n’ont pas. C’est certain. Ça serait pas la même chose avec Marceline Dupont", Le Miel et les Abeilles, Pamela Anderson... Après tout il n'y a qu'un pas. CQFD", "On va instaurer la tenue en maillot de bain rouge pr tous", s'amusent à commenter dans les couloirs de l'Assemblée les élus.

Mais certains vont encore plus loin, comme le mouvement CPNT (Chasse, pêche, nature et traditions) qui écrit dans un communiqué que "Laurence Abeille préfère les dindes gonflées au silicone aux bonnes oies gavées au maïs" ou encore l'ancien candidat à l'élection présidentielle Frederic Nihous qui sur Twitter s'insurge : "Une dinde gavée au silicone parade à l'assemblée contre le gavage des oies... Quelle farce ! Qui en sera le dindon ?"

DR Twitter

Des propos que la députée d'EELV jugent "particulièrement choquants, sexistes, machistes, misogynes" au micro de BFM TV : "C’est une femme libre, elle est engagée sur la cause végétarienne dans la lutte contre la souffrance animale depuis très longtemps. Donc pourquoi est-ce que son physique viendrait déranger son discours politique qu’elle vient nous apporter aujourd’hui ? Moi je trouve très dommageable qu’on ait encore aujourd’hui dans cette enceinte de l’Assemblée - c’est pas la première fois - des propos particulièrement sexistes. Moi ça me choque", conclut-elle.

A lire aussi sur Première