Wonder Woman devient ambassadrice à l’ONU

Wonder Woman Lynda Carter

Pour ses 75 ans, la superhéroïne a été nommée porte-parole de l’émancipation des filles et des femmes.

Pour la première fois, un superhéros rejoint l’ONU. Ou mieux, une superhéroïne.

Wonder Woman a été nommée ambassadrice de l’émancipation des filles et des femmes.

L’amazone DC Comics prendra ses fonctions ce vendredi 21 octobre lors d’une soirée donnée au siège des Nations Unies pour célébrer son 75e anniversaire. Le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon, la Présidente de DC Entertainment Diane Nelson et les différentes interprètes de Wonder Woman font partie de la liste des invités attendus.

Lynda Carter, la première Wonder Woman à avoir enfilé les cuissardes et le body devrait donc côtoyer Gal Gadot, qui reprend le rôle mythique. L’actrice israélienne a fait ses premiers pas en Wonder Woman dans Batman V Superman : l’Aube de la Justice et elle aura le droit à son propre film en 2017. 

Gal Gadot batman v superman

Créée en 1941 sous le crayon de William Moulton Marston, la superhéroïne patriote a été un des premiers modèles féministes de la pop culture. Un représentant des Nations Unies a expliqué que la popularité intemporelle de cette nouvelle ambassadrice aiderait à promouvoir l’égalité des genres dans son projet global de développement durable : "Donner aux femmes et aux filles le même accès à l’éducation, à la santé, à un emploi correct et à la représentation politique et économique va nourrir des économies durables et bénéficiera à la société et à l’humanité dans son ensemble."

 

 

Commentaires

A voir aussi

Ligatus

Prochainement au Cinéma

Les plus vues