Topher Grace
Abaca

Histoire de se vider la tête après BlacKkKlansman.

Topher Grace a une passion : il adore remonter les franchises qu’il considère trop longues. En 2012, l’ancienne star de That ‘70s Show avait ainsi retravaillé les prequels de Star Wars, qui après plusieurs coupes étaient devenus un seul long-métrage de 85 minutes. Il avait même réussi à organiser quelques projections, avant que les avocats de Lucasfilm ne les fassent interdire.

Grace sera prochainement à l’affiche de BlacKkKlansman de Spike Lee, où il incarne un suprémaciste blanc. Le rôle l’a profondément marqué : « J’étais si déprimé », assure l’acteur à IndieWire, qui rappelle qu’il était devenu père durant le tournage. « J’étais probablement un très mauvais mari pendant cette période. C’était si dérangeant de rentrer à la maison, de regarder les infos et de voir à quel point cette idéologie nous affecte en ce moment ». Alors pour se changer les idées, il est revenu à son loisir favori et a décidé de remonter la trilogie Le Hobbit en un seul film de deux heures. À la base, l’oeuvre de Peter Jackson dure 434 minutes : « Je crois que Le Hobbit aurait dû être un unique long-métrage. Pas mal de gens doivent être d’accord avec moi. L’argent prend le pas sur ces franchises. C’est mieux quand l’art est au premier plan ». Et d’ajouter que son montage est « bien plus resserré ». Notons qu'un fan s'était déjà attelé à retravailler Le Hobbit et qu'il en avait tiré un film de quatre heures, visible ici.

Tout à fait conscient que son hobby n’est pas vraiment courant, Topher Grace se demande « ce que font les autres mecs de leur temps libre. Ils vont pêcher ? Pour moi, c’est le meilleur moyen de se relaxer. Il y a quelque chose de très zen là-dedans ». Prochaine étape, un nouveau montage de l’intégralité des films Marvel Studios ? 

A lire aussi sur Première