Spotlight : que sont devenus les vrais journalistes du film primé aux Oscars ?

Spotlight

Retour sur la carrière des journalistes du Boston Globe qui ont révélé la complicité de l'église catholique dans un vaste scandale pédophile.

Nommé dans six catégories aux Oscars, Spotlight repart avec le prix suprême, celui du Meilleur Film.

Oscars 2016 : Comment Spotlight a mis tout le monde d’accord 

Adapté d'une histoire vraie, le film de Tom McCarthy raconte l'enquête passionnante d'une équipe de journalistes du Boston Globe chargée de démontrer la complicité de l'église catholique dans plusieurs affaires de pédophilie.

14 ans après les faits, que sont devenus les vrais journalistes de l'histoire, joués par Michael KeatonMark Ruffalo, Rachel McAdams, Liev Schreiber, Brian d'Arcy James et John Slattery ?

Journaliste Spotlight

Walter V. Robinson (Michael Keaton)

Le journaliste d'investigation qui a rejoint le staff du Boston Globe en 1972 a été chef de la rubrique d'enquêtes baptisée Spotlight pendant sept ans, après avoir couvert la Guerre du Golfe plusieurs campagnes présidentielles. Aujourd'hui âgé de 70 ans, il continue d'écrire pour le quotidien en tant que collaborateur. Jusqu'à 2014, il possédait une chaire de professeur émérite à la Northeastern University. Le lauréat du prix Pulitzer pour son enquête sur l'église a rencontré Michael Keaton pour l'aider à préparer son rôle. Après avoir vu Spotlight, il a commenté la performance de l'acteur : "Quand je l'ai rencontré, il avait déjà passé beaucoup de temps à regarder mes vidéos et mes anciens discours à la télévision et à écouter mes interventions à la National Public Radio, alors il avait pris ma voix. Il m'a étudié attentivement, il a capté mes tics et mes gestes, c'est étrange de voir ça à l'écran". Ce qui ne l'a pas empêché d'épauler l'acteur sur la promo du film.

Journaliste Spotlight

Michael Rezendes (Mark Ruffalo)

Toujours membre de l'équipe Spotlight, Michael Rezendes continue d'enquêter sans relâche afin de mettre en lumière d'autres scandales. Il a notamment monté des sujets sur les attentats du 11 septembre, sur la corruption financière au sein des organismes de charité américains, sur les fréquents abus dans le monde du recouvrement de dettes ou sur les détenus souffrant de troubles psychiatriques. Véritable pointure du journalisme d'investigation, récompensé à de nombreuses reprises, il a accompagné Mark Ruffalo - en lice pour l'Oscar du Meilleur Acteur dans un Second Rôle - sur la tournée promotionnelle de Spotlight.

Journaliste Spotlight

Sacha Pfeiffer (Rachel McAdams)

Après cinq années passées à enquêter pour la rubrique Spotlight, la journaliste de 44 ans s'est spécialisée dans les domaines de la philanthropie et de la fortune. Sacha Pfeiffer écrit toujours des tribunes pour le Boston Globe mais se consacre également à l'enseignement puisqu'elle donne des cours de journalisme et d'anglais comme langue étrangère, étant polyglotte. La journaliste jouée par Rachel McAdams espère que Spotlight attirera l'attention sur l'importance de la presse papier : "Nous aimons profondément la presse mais elle va très mal en ce moment. Nous espérons que ça montrera aux gens à quel point ce business est important. Nous espérons que les gens nous soutiendront, s'abonneront à leur journal favori, à sa version ou en ligne ou à sa version imprimée, car ce sont ces revenus qui soutiennent ce que nous faisons."

Journaliste Spotlight

Martin 'Marty' Baron (Liev Schreiber)

Grand nom du journalisme américain, Martin Baron, 62 ans, a pris ses fonctions de rédacteur-en-chef au Washington Post en 2012 après avoir passé onze ans aux commandes du Boston Globe. Celui qui a fait ses armes au New York Times et au Los Angeles Times est connu pour sa pugnacité. Dans les colonnes du magazine Esquire, le journaliste joué par Liev Schreiber a expliqué : "Quand nous avons une bonne histoire devant nous, peu importe les obstacles, peu importe les pressions, nous avons l'obligation d'aller jusqu'au bout." C'est lui qui a décidé de modifier la ligne éditoriale de la rubrique Spotlight, aupravant axée sur des enquêtes d'envergure internationale, afin de se recentrer sur des affaires locales.

Journaliste Spotlight

Ben Bradlee Jr. (John Slattery)

Fils du rédacteur-en-chef adjoint du Washington Post, qui a révélé le scandale Watergate, Ben Bradlee Jr. a passé 25 ans à la rédaction du Boston Globe, supervisant notamment l'enquête sur la complicité de l'église catholique dans plusieurs affaires de pédophilie lauréate en 2003 du Prix Pulitzer. Un an plus tard, le journaliste désormais âgé de 67 ans a quitté ses fonctions pour se consacrer à son projet de biographie de la star du baseball Ted Williams, The Kid: The Immortal Life of Ted Williams, qui lui a demandé dix années de recherche.

Journaliste Spotlight

Matt Carroll (Brian d'Arcy James)

Après 27 ans passés au Boston Globe, le reporter a quitté la publication en 2014 pour rejoindre le Media Lab du célèbre MIT. Passionné de data et de statistiques, il bloggue et écrit également de la fiction sous le pseudonyme de Sean Patrix. Joué par Brian d'Arcy James, Matt Carroll a plaisanté : "Je voulais juste un acteur qui soit plus beau que moi, ce qui n'est franchement pas difficile. Je n'arrête pas de dire aux gens qu'il me joue mieux que moi".

L'histoire de Spotlight : Tiré d'une histoire vraie, Spotlight raconte comment, en 2002, le Boston Globe a révélé la complicité de l'Église catholique dans plusieurs affaires retentissantes de pédophilie.

Été 2001. À peine nommé rédacteur en chef du Boston Globe, Marty Baron missionne ses journalistes d'investigation pour enquêter sur un curé accusé de pédophilie. L'affaire est grave puisque le prêtre aurait violé des dizaines de jeunes paroissiens en l'espace de trente ans... Mais s'attaquer à l'Église catholique dans une ville comme Boston n'est pas sans risque. Pour autant, les reporters de l'équipe Spotlight dirigée par Walter “Robby” Robinson se mettent au travail. Dans le cadre de l'enquête, les journalistes rencontrent l'avocat des victimes, Me Mitchell Garabedian, et plusieurs de ses clients : ils sont désormais convaincus que l'Église a mis en place un vaste système de protection des prêtres prédateurs. Malgré la résistance acharnée des plus hautes autorités religieuses, le Globe finit par publier les conclusions de l'enquête en janvier 2002. L'article fait l'effet d'une bombe et encourage d'autres victimes, dans quelque 200 villes du monde entier, à prendre la parole.

La bande-annonce de Spotlight de Tom McCarthy - actuellement en salles :

 

 

Commentaires

A voir aussi

Ligatus

Prochainement au Cinéma

Les plus vues