DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR

Acteur habité qui n'hésite pas à s'enlaidir pour coller au mieux à ses personnages, la bombe Ryan Gosling n'a pas toujours été le sex-symbol d'aujourd'hui.

Alors qu'il est actuellement sur les écrans entouré des charismatiques Brad Pitt et Christian Bale pour The Big Short d'Adam McKay, un film de casse prenant et réussi pour lequel il s'est encore enlaidi - sacrifiant notamment sa blondeur solaire pour un noir corbeau -, Ryan Gosling prouve une fois de plus qu'il est un acteur caméléon... qui n'a pas toujours été si sexy.

The Big Short et les meilleurs seconds rôles de Brad Pitt

Il a même été vilain le Ryan. Oui, oui, il fut un temps pas si éloigné (soit avant Drive) où Ryan Gosling n'était pas le sex-symbol d'aujourd'hui. En effet, il y a quelques années, celui qui a récemment présenté son premier film (Lost River) et que nous retrouverons aussi bientôt au côté de Russell Crowe (The Nice Guys) n'était pas ridiculement érotique. Il fut un temps où Ryan Gosling n'était pas un fantasme ambulant, un rêve inaccsseible, une chaleur envoûtante. Il fut un temps où... allez je me lance et je brise un myt : il fut un temps où Ryan Gosling était moche !

Découvrez les personnages de The Big Short

Et c'est d'ailleurs grâce cette disgrâce physique que Ryan Gosling est devenu célèbre, puisque Nick Cassavetes - le réalisateur du so romantic N'oublie jamais - avait choisi l'acteur pour le rôle qui lui a donné ses premiers galons de sexytude (quelques temps avant la déflagration Drive), parce qu'il ne le trouvait "ni cool, ni beau", juste "un gars ordinaire qui ressemble à un cinglé", comme le réalisateur l'avait confié dans Rolling Stones il y a quelques années.
Toujours est-il que si Ryan est aujourd'hui un fantasme sur pattes, le jeune homme au regard d'adorable puppy revient de loin. La preuve en images.

La bande-annonce de The Big Short, en salles depuis le 23 décembre :

Prochainement au Cinéma