Roman Polanski va retourner aux Etats-Unis

Roman Polanski

Il devrait clore son affaire judiciaire sans passer par la case prison.

Mise à jour du 17 février 2017 :

La victime de Roman Polanski a partagé une vidéo dans laquelle elle accable la justice américaine et défend le cinéaste, à qui elle dit avoir pardonné.

Le témoignage vidéo de la victime de Roman Polanski

L'article original :

39 ans après avoir fui le pays, Roman Polanski va fouler à nouveau le sol américain.

Selon TMZ, l'avocat du cinéaste accusé d'avoir violé une adolescente de 13 ans en 1977 est sur le point de clore définitivement l'affaire judiciaire. Le réalisateur qui a renoncé à la présidence des César 2017 après le tollé provoqué par sa nomination ne devrait pas aller en prison.

"Roman Polanski va faire une démarche la semaine prochaine afin de retourner aux USA et clore son affaire de viol d'enfant pour de bon, sans purger une nouvelle peine de prison", peut-on lire sur le site généralement très bien renseigné.

Harland Braun, qui représente Roman Polanski, a demandé à lever les scellés sur la transcription d'une discussion secrète avec un procureur, faisant état d'un accord passé à l'époque. Les avocats de Polanski ont toujours affirmé qu'il avait obtenu un accord avec les représentants de la victime et que cet accord avait été signé par le juge. Le deal ? S'il plaidait coupable pour rapports sexuels illégaux avec un mineur, il ne passerait que 48 jours derrière les barreaux. Mais le juge (décédé en 1993) a changé d'avis pendant que le cinéaste purgeait sa courte peine et décidé de requérir 50 ans de prison contre lui. C'est à ce moment-là qu'il a fui les Etats-Unis pour l'Europe.

Malgré les demandes d'extradition répétées de la part de la justice américaine, le réalisateur de Chinatown et du Bal des vampires n'a jamais remis les pieds aux Etats-Unis. Son avocat veut désormais faire officiellement respecter cet accord afin que Roman Polanski ne soit plus considéré comme un fugitif et puisse se rendre au Tribunal de Los Angeles pour "résoudre l'affaire"

Si le juge met un terme à ses poursuites, Roman Polanski pourra enfin se recueillir sur la tombe de Sharon Tate à Culver City. L'épouse du réalisateur a été assassinée en 1969 à leur domicile par des membres de la secte de Charles Manson, alors qu'elle était enceinte de huit mois.

Commentaires

Prochainement au Cinéma

A voir aussi



LE GUIDE DES SORTIES DE LA SEMAINE
ACTUELLEMENT EN KIOSQUE
NOS TOPS DU MOMENT




NOS DOSSIERS DU MOMENT




Les plus vues