DR Warner Bros

Un article de la BBC a récemment comparé Donald Trump à Voldemort, l'ennemi juré de Harry Potter. Sur Twitter, la créatrice de la saga est venu prendre la défense de son méchant : Donald Trump est bien pire selon elle.

Depuis plusieurs semaines, le candidat favori des Républicains dans la course à la Maison Blanche multiplie les déclarations chocs.
Après avoir promis de construire un immense mur le long des 3000 kilomètres de frontière qui sépare le Mexique des Etats-Unis pour empêcher les migrants d'entrer sur le sol américain, plus récemment, Donald Trump a déclaré qu’il refuserait l'entrée aux musulmans sur le territoire américain s’il devenait président.

“Nous n’avons pas le choix. Nous n’avons pas le choix, nous n’avons pas le choix". Voilà comment le candidat a commenté sa proposition d'interdire aux musulmans d'entrer aux Etats-Unis lors d’un meeting en Caroline du Sud, lundi 7 décembre dans la soirée, car selon lui cette religion est “nourrie par la haine et la violence”

Aussitôt émise, la proposition de Donald Trump a été fermement dénoncée par l'ensemble de la classe politque, des candidats des partis républicain et démocrate jusqu'à la Maison Blanche, rapporte The Washington Post.
Et si le monde politique s'est fortement mobilisé contre les propos du business man, Twitter a également réagi comparant l'homme politique au méchant d'Harry Potter, Voldemort. 
Une comparaison qui n'a pas échapé au site anglais BBC qui éxplique aujourd'hui dans un article "Pourquoi surnomme-t-on désormais le business man américain Donald Trump, Voldemort".

La romancière anglaise, JK Rowling, l'auteur de la saga, n'a pas tardé à répliquer sur son compte Twitter, prenant la défense de Celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom : "Quelle horreur. Voldemort était loin d'être aussi méchant". 

 

DR Twitter

 

 

La bande-annonce d'Harry Potter à l'école des sorciers