DR

L'acteur qui infiltre les suprématistes blancs dans Imperium n’a pas le moindre doute.

La polémique #OscarsSoWhite résonne encore.

Et pour Daniel Radcliffe, qui fait justement partie du panel de votants de l'Académie des Oscars, Hollywood est indubitablement raciste. L'acteur anglais qui campe un agent du FBI chargé d'infiltrer un groupe de néo-nazis dans Imperium a accordé une interview à la BBC, dans laquelle il revient sur ce film et sur la prise de conscience qu'il a provoquée chez lui.

S'étonnant de voir à quel point certaines des idées des suprématistes blancs étaient devenues "mainstream" dans l'Amérique qui soutient Donald Trump, l'ex Harry Potter a accusé le candidat républicain de "remuer la peur et la haine". Et alors que son interlocutrice lui demande si Hollywood est raciste, l'acteur de 27 ans est catégorique : "C'est assez indéniable".

S'incluant dans le lot, Daniel Radcliffe poursuit : "Nous aimons nous considérer comme une industrie très, très progressive, mais nous sommes à la traîne dans beaucoup de domaines".

Et ce n'est pas qu'une question de couleur de peau. L'acteur qui soutient activement la cause LGBT évoque les préjugés tenaces dont les acteurs gays sont victimes. "Je crois qu'après, les gens vont juste te proposer des rôles de gay", estime-t-il à propos de ceux qui pourraient être réticents à l'idée de faire leur coming-out.

La bande-annonce d'Imperium - prochainement en salles 

A lire aussi sur Première