Abaca
Abaca
Abaca
Abaca
Abaca
Abaca
Abaca
Abaca
Abaca
Abaca
Abaca
Abaca
Abaca
Abaca
Abaca
Abaca
Abaca
Abaca
Abaca
Abaca

Cate Blanchett a appelé l'industrie du cinéma à se montrer plus égalitaire entre les femmes et les hommes.

Le symbole est fort. Ce samedi 12 mai, 82 femmes évoluant dans l'univers du cinéma, célèbres et anonymes, ont participé à un événement sans précédent. Elles ont monté les marches, avant de s'arrêter, pour rappeler que le chemin est encore long pour que les femmes et les hommes soient égaux dans cette industrie. L'occasion pour la présidente du jury Cate Blanchett de délivrer un discours engageant à faire évoluer les choses. 

Pourquoi 82 femmes ont monté les marches

Rien n'avait été laissé au hasard. Ni la date de cet happening, ni le nombre de femmes y participant. 82 femmes, donc, comme le nombre de réalisatrices dont les films ont été sélectionnés depuis la première édition du festival de Cannes en 1947. Contre 1 645 hommes. Quant à la date, elle correspond à l'entrée en compétition du premier film en lice pour la Palme d'or dirigé par une femme, Eva Husson.

L'équipe de son film, Les filles du soleil, a donc monté les marches également. Avec à la clef un moment tendre : le fils de la réalisatrice, Gaspard, vêtu d'un élégant costume, a plongé dans les bras de sa maman en haut des marches du palais des festivals.

A lire aussi sur Première