DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
Flynet
DR
DR
DR
DR

PHOTOS - Javier Bardem : Skyfall, No country for old men, Mar adentro, Biutiful… il fait ce qu'il veut avec ses cheveux !

Perdita Durango d’Álex de la Iglesia (1997)

Avant la nuit de Julian Schnabel (2000)

Biutiful d’Alejandro González Iñárritu (2010)

Boca a boca de Manuel Gómez Pereira (1995)

Collatéral de Michael Mann (2004)

The Dancer Upstairs de John Malkovich (2002)

En chair et en os de Pedro Almodóvar (1997)

Les Fantômes de Goya de Miloš Forman (2007)

Skyfall de Sam Mendes (2012)

L'Amour aux temps du choléra de Mike Newell (2008)

Les Lundis au soleil de Fernando León (2001)

Mar adentro d’Alejandro Amenábar (2004)

No Country for Old Men de Joel et Ethan Coen (2007)

La première photo de Javier Bardem en tournage à Londres du prochain James Bond, Skyfall, vient de tomber. Et le moins que l?on puisse dire, c?est que l?acteur nous épate encore&nbsp;! L?air grave, avec une tignasse épaisse et surtout blonde? On le reconnaît à peine en nouveau méchant de la saga&nbsp;! <strong>Si Javier Bardem&nbsp;est souvent qualifié de beau gosse, ce n?est sans doute pas pour ses prises de risque capillaires au cinéma.</strong> Heureusement d?ailleurs que c?est sur le tournage de Vicky Cristina Barcelona que Penelope Cruz, devenue depuis son épouse, l?a croisé. Pour ce film, Woody Allen lui avait conseillé une coupe courte de garçon sage. L?actrice espagnole aurait-elle craqué pour lui en le voyant dans des rôles plus austères&nbsp;? Car ce n?est pas la première fois, avec ce nouveau personnage de Silva, que l?acteur de 43 ans ose la transformation physique. Vous verrez dans ce diaporama que dès ses débuts sur grand écran, il changeait souvent de coupe, n?hésitant pas user du maquillage pour se noircir les traits. Ainsi, on le découvre dans les années 90 <strong>les cheveux raides et la raie sur le côté </strong>dans Boca a Boca et En chair et en os. Puis dans Perdita Durango, on le retrouve dans un rôle macabre et sanguinolent avec <strong>une coupe de skinhead</strong>, rasé&nbsp;sur le côté, des longueurs dans la nuque et surtout cette mini-frange délirante. Le début des années 2000 est plutôt calme pour Javier Bardem, si ce n?est <strong>la moustache</strong> dans Dancer Upstairs et <strong>la barbe</strong> avec les cheveux courts dans Les lundis au soleil. A partir de 2004, l?acteur se lâche. Son rôle de tétraplégique dans Mar Adentro lui donne l?occasion de se montrer avec <strong>la calvitie, affaibli et blanchi</strong>. Il est méconnaissable. Il poursuit sa métamorphose ensuite pour les films d?époque&nbsp;Les Fantômes De Goya et L'amour aux temps du choléra, où il apparaît <strong>les cheveux très longs et ondulés</strong>, puis <strong>courts, la raie au milieu avec la moustache</strong> et les lunettes. En 2010 dans Biutiful, il joue un homme fauché aux <strong>cheveux sales et grisonnants, attachés par une mini-queue de cheval</strong>. On a vu plus glamour&nbsp;! Mais sa pire coupe reste sans doute <strong>le carré très brun avec la mèche sur le front</strong> de No country for old men. Perturbant avec ce style très féminin, il est génial en méchant dérangé&nbsp;! Et si le succès de Javier Bardem venait aussi de ses looks toujours étranges&nbsp;? A méditer? <strong>Camille Dubois</strong><strong>Suivez @camduboisnews sur Twitter</strong> ?

La première photo de Javier Bardem en tournage à Londres du prochain James Bond, Skyfall, vient de tomber. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’acteur nous épate encore ! L’air grave, avec une tignasse épaisse et surtout blonde… On le reconnaît à peine en nouveau méchant de la saga !Si Javier Bardem est souvent qualifié de beau gosse, ce n’est sans doute pas pour ses prises de risque capillaires au cinéma. Heureusement d’ailleurs que c’est sur le tournage de Vicky Cristina Barcelona que Penelope Cruz, devenue depuis son épouse, l’a croisé. Pour ce film, Woody Allen lui avait conseillé une coupe courte de garçon sage. L’actrice espagnole aurait-elle craqué pour lui en le voyant dans des rôles plus austères ?Car ce n’est pas la première fois, avec ce nouveau personnage de Silva, que l’acteur de 43 ans ose la transformation physique. Vous verrez dans ce diaporama que dès ses débuts sur grand écran, il changeait souvent de coupe, n’hésitant pas user du maquillage pour se noircir les traits.Ainsi, on le découvre dans les années 90 les cheveux raides et la raie sur le côté dans Boca a Boca et En chair et en os. Puis dans Perdita Durango, on le retrouve dans un rôle macabre et sanguinolent avec une coupe de skinhead, rasé sur le côté, des longueurs dans la nuque et surtout cette mini-frange délirante.Le début des années 2000 est plutôt calme pour Javier Bardem, si ce n’est la moustache dans Dancer Upstairs et la barbe avec les cheveux courts dans Les lundis au soleil. A partir de 2004, l’acteur se lâche. Son rôle de tétraplégique dans Mar Adentro lui donne l’occasion de se montrer avec la calvitie, affaibli et blanchi. Il est méconnaissable.Il poursuit sa métamorphose ensuite pour les films d’époque Les Fantômes De Goya et L'amour aux temps du choléra, où il apparaît les cheveux très longs et ondulés, puis courts, la raie au milieu avec la moustache et les lunettes.En 2010 dans Biutiful, il joue un homme fauché aux cheveux sales et grisonnants, attachés par une mini-queue de cheval. On a vu plus glamour ! Mais sa pire coupe reste sans doute le carré très brun avec la mèche sur le front de No country for old men. Perturbant avec ce style très féminin, il est génial en méchant dérangé !Et si le succès de Javier Bardem venait aussi de ses looks toujours étranges ? A méditer…Camille DuboisSuivez @camduboisnews sur Twitter