Marion Cotillard "victime de racistes à 12 ans"

Marion Cotillard

"On m'a versé dessus un litre d'eau de Cologne pour me désinfecter".

Marion Cotillard, à l'affiche des Fantômes d'Ismaël, le film d'Arnaud Desplechin qui a ouvert le 70e Festival de Cannes, s'est confiée dans les pages de Paris Match. Son mariage, sa prétendue relation avec Brad Pitt mais également des anecdotes d'enfance beaucoup plus inattendues. L'actrice raconte comment, alors qu'elle habitait à Alfortville en banlieue parisienne, elle a été "victime de racistes à 12 ans. Quand je suis entrée au collège, je venais de la banlieue parisienne, de la cité. Dans la cité, c'est la mixité ethnique et la mixité des origines. Et quand je suis arrivée à la campagne, il y avait beaucoup moins cette mixité. Je suis devenue amie avec une petite fille marocaine. Et la petite Parisienne qui débarque et qui est amie avec une Marocaine, certains n'ont pas vraiment compris ni apprécié".

Cannes 2017 : Première montée des marches glamour de Marion Cotillard, Jessica Chastain, Will Smith…

Marion Cotillard précise voir été "poussée sous les escaliers et on m'a versé dessus un litre d'eau de Cologne pour me désinfecter parce que j'étais l'amie d'une Arabe ! Ça a été extrêmement choquant, je me suis dit : 'On est chez les fous !' "

Les Fantômes d'Ismaël est actuellement en salles.

Commentaires

Prochainement au Cinéma

A voir aussi

Premiere en continu

Le guide des sorties

Nos top du moment

Actuellement en kiosque

Nos dossiers du moment

Bandes-annonces

Walk with Me
Transfiguration
I Wish : faites un vœu