DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR

Il y a vingt-cinq ans, la pétillante et sexy brunette devenait une star mondiale avant de disparaître aussi vite. Où en est-elle aujourd'hui ?

Il existe de nombreux artistes qui connaissent un immense succès pendant une courte période. Ce succès peut se caractériser par exemple par quelques films qui ont triomphé à une certaine époque, une couverture médiatique énorme à un moment donné, ou un Oscar de la meilleure actrice pour un rôle isolé. Et puis soudain, plus rien (ou presque), ces artistes tombent subitement dans l'oubli et l'anonymat aussi vite qu'ils ont attiré la lumière. Ils disparaissent de l'écran radar sans rien laisser d'autres que des souvenirs plein la tête, des souvenirs nostalgiques de cinéphiles.

Parfois dû à un retrait choisi, tout simplement pour changer de vie, élever des enfants, ou évoluer vers d'autres sphères. Ou à l'opposé, cette absence peut être provoqué la conséquence du vieillissement, du temps qui passe, et donc, du manque d'intérêt des studios et des productions. Ces disparitions soudaines sont d'autant plus surprenantes qu'elles se développent d'une façon exponentielle avec le temps. En effet, aujourd'hui, combien de Mary Elizabeth Mastrantonio, de Phoebe Cates, ou de Rebecca de Mornay presque oubliées pour une Meryl Streep toujours au sommet ? Une carrière est un travail de longue haleine, un investissement perpétuel. Et il faut compter sur une bonne dose de chance aussi.

A travers cette rubrique baptisée "Mais qu'est devenu(e)... ?", nous vous proposons régulièrement de vous replonger dans une époque, une période, une filmographie, une histoire. Celle d'un comédien ou d'une actrice qui aura marqué le septième art de son empreinte avant de disparaître aussi vite qu'il ou qu'elle était venu(e).

Mais qu'est devenue... Lori Petty ?

Surfeuse amoureuse dans Point Break (dont le remake est actuellement dans les salles), survivante punk dans Tank Girl, la délicieuse brunette trash et sexy a disparu aussi vite qu'elle a explosé.
Née le 14 octobre 1963 à Chattanooga, dans le Tennessee, Lori ne se prédestinait pas à une carrière d'actrice. Diplômée de la North High School de Sioux City dans l'Iowa, la jolie brune développe une fibre artistique depuis l'adolescence et elle va travailler pendant la première moitié des années 80 comme graphiste dans une société de Omaha, dans le Nebraska.
Son envie d'ailleurs va la pousser à prendre son courage à deux mains pour réaliser son rêve : devenir actrice.

Ainsi, au milieu des années 80, elle s'installe à Los Angeles et court les castings. Dès 1986, on peut la voir lors d'une petite apparition dans la série La Quatrième Dimension, puis dans un épisode de The Equalizer, avant d'enchaîner les petits rôles à la télévision dans Bates Motel, Head of the Class, Deux flics à Miami, ou Alien Nation. A la fin des années 80, elle décroche un rôle récurrent, celui de Suzanne Dunne, dans la série Booker, au côté de Richard Grieco.

DR

Son entrée dans les années 90 lui sourit, et on la retrouve ainsi dans son premier film - Cadillac Man - aux côtés de Tim Robbins et Robin Williams en maîtresse de ce dernier, avant l'explosion mondiale l'année suivante.

DR

En effet, en 1991, la grande Kathryn Bigelow enrôle la jeune comédienne pour ce qui est l'unique rôle féminin du très viril et plein de testostérone Point Break (dont le remake est sorti hier sur nos écrans).
En petite amie surfeuse de Keanu Reeves, la pétillante brunette aux yeux bleu acier, véritable sosie de Courteney Cox aux cheveux courts, s'impose comme la jeune actrice hollywoodienne la plus sexy du moment, dans ce film qui marquera le début des années 90.
Au même titre que le polar "100% pure adrénaline" (comme le sous-titré l'affiche) de Bigelow, certains personnages deviennent cultes, et son rôle de Tyler Endicott ne déroge pas à la règle, catapultant la jeune actrice commee l'un des phénomènes de l'année. Elle a 28 ans.

DR

Succès brutal, chute d'autant plus violente.
Car 1991 et Point Break resteront comme le pic de sa carrière, même si les trois années suivantes, elle enchaînera avec des succès comme Une équipe hors du commun avec Tom Hanks et Madonna, Sauvez Willy, Poetic Justice avec Janet Jackson et Tupac Shakur, ou le cyber-punk, allumé et visionnaire Tank Girl, sorti en 1995.

DR

Depuis une vingtaine d'années, Lori se partage entre films DTV et téléfilms comme Relax...i's just sex, Route 666, ou Piège mortel, rôles de guest dans des séries comme Profiler, Lush Life (qu'elle a produit), Urgences, Les Experts, NYPD Blue ou Prison Break, et faits divers, comme ce jour de juin 2009 où, complètement saoul, elle renversa un skate-boarder à Venice (quartier de Los Angeles sur la côte pacifique), suivi d'une altercation et d'une condamnation à cinq ans de mise à l'épreuve. Car la carrière de l'actrice, à l'image de sa vie faite d'excès en tous genres, est un parcours cabossé et fragile, meurtri et combatif, qui l'a vue également écrire et réaliser deux films très personnels - Horrible Accident en 2001 et The Poker House en 2008 -, et revenir récemment (et enfin) devant la caméra grâce à la télévision.

DR

En effet, en 2014, c'est la renaissance avec la série Orange is the new black.
Elle aparaît d'abord dans un petit rôle lors de la saison 2, puis son personnage de la taularde Lolly a pris de l'épaisseur au point de devenir récurrent dans la saison 3 du show.
Une carrière qui semble repartir, à 52 ans, puisqu'on a aussi pu la voir ces derniers mois dans la série Gotham, alors qu'elle vient de finir deux longs métrages - le thriller Dead Awake, et le drame Fear, Love and Agoraphobia.

Comme quoi, les vraies légendes ne meurent jamais. Car comme le disait Bodhi : "Ce système tue la spiritualité et transforme l’océan en fosse septique. À tous les zombies dans leur cercueil-mobile nous montrerons que l’esprit humain est vivant !"

A lire aussi sur Première