DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR

Avant d'être le modèle d'élégance que l'on connaît aujourd'hui, la jolie brune a mis du temps à trouver son style.

Marion Cotillard fait partie des égéries Dior, titre prestigieux qu'elle partage avec Natalie Portman, Jennifer Lawrence et Rihanna. L'actrice de 40 ans porte haut et fort les couleurs de la luxueuse maison en France comme à Hollywood, où elle s'est imposée grâce au succès du biopic La Môme, qui lui a valu un Oscar. Devenue le prototype de la Parisienne à l'élégance innée et minimaliste, la star n'a pourtant pas toujours été aussi chic. Loin de là.

Retour sur l'évolution stylistique de Marion Cotillard.

Née le 30 septembre 1975 à Paris, Marion Cotillard grandit dans une famille d'artistes, où ses deux parents comédiens lui transmettent le goût du théâtre. Après avoir déménagé en banlieue, à Alfortville, l'aspirante actrice poursuit sa scolarité dans un lycée d'Orléans, où elle a suivi une option théâtre, revient étudier à Paris au lycée Molière puis intègre enfin le Conservatoire d'art dramatique d'Orléans où elle fera ses armes pendant 4 ans.L'ex ado solitaire enchaîne les petits rôles avant de se faire repérer par Luc Besson, qui lui offre un rôle dans Taxi. La voilà qui monte pour la première fois les marches du Festival de Cannes en 1998 aux côtés du réalisateur à succès et d'un Samy Naceri encore fréquentable, habillée d'une longue robe blanche et d'un boa en plumes. Ses premiers pas dans le star system ne lui donnent pas envie de glamour. La toute jeune Marion semble à peine sortie de l'adolescence et peine à assumer sa féminité. Jean, pulls à cols roulés, robes bariolées et passion douteuse pour les couvre-chefs en tout genre, le nouvel espoir du cinéma français ressemble à Mademoiselle-tout-le-monde. Quand elle tente de sortir le grand jeu sur red carpet, Marion Cotillard se prend les pieds dans le tapis. Endimanchée, trop dame, too much, tout simplement ringarde : l'actrice ne maîtrise pas le dress code des festivals, cérémonies et avant-premières et il faut bien le reconnaître, la mode du début des années 2000 ne l'aide pas.

C'est La Môme, en 2008, qui marque une rupture dans la carrière de l'actrice comme dans son dressing. Conviée à toutes les cérémonies cinématographiques internationales, la star se transforme en diva du red carpet. Comment oublier sa spectaculaire robe de sirène Jean-Paul Gaultier, dans laquelle elle a remporté son Oscar de la Meilleure Actrice en 2008 ? Approchée par Dior suite à l'obtention de la récompense suprême, la Frenchie devient l'ambassadrice de l'élégance à la française à Hollywood. Amincie, splendide, celle qu'on a pu voir dans InceptionThe Dark Knight Rises et The Immigrant enchaîne les looks remarqués, alterne bustiers et fourreaux moulants sur red carpets, petites robes à la coupe minimaliste lors des premières et looks faussement décontractés mais toujours étudiés au quotidien.

Désormais, Marion Cotillard - actuellement à l'affiche de Macbeth - représente la maison Dior pour le meilleur comme pour le pire, osant les robes à l'audace parfois improbable qui ne manquent pas de susciter quelques réactions comiques sur la Toile. Mais l'actrice fait sans conteste partie aujourd'hui des icônes de mode qui compte et elle sait qu'il n'y a pas de gloire sans prise de risque.

A lire aussi sur Première