DR

L'histoire d'un casse-tête financier et logistique pour Netflix.

Angelina Jolie a présenté son nouveau film, First They Killed My Father consacré au génocide des Khmers rouges, au Cambodge. La star était accompagnée de trois de ses six enfants, dont son aîné Maddox, qui n'était pas seulement là pour faire du tourisme dans son pays de naissance. L'adolescent de 15 ans, que la star a adopté au Cambodge en 2002, est en effet crédité comme producteur exécutif au générique.

Angelina Jolie mange des araignées au Cambodge

Si l'actrice devenue réalisatrice affirme qu'il a bien contribué au projet en "lisant le scénario, en aidant avec les notes et en assistant aux réunions de production", il s'agirait surtout d'une faveur accordée par Netflix, qui a financé et qui distribuera le film.
 
Le Hollywood Reporter affirme que le roi du streaming, dans sa "volonté de satisfaire Angelina Jolie", a dépensé plus d'un million de dollars pour organiser la première cambodgienne du film. Une somme astronomique qui comprenait le voyage en jet privé de la star et son entourage ainsi que leur hébergement. Le lieu de la projection, à proximité du mythique site archéologique d'Angkor, est décrit comme un "cauchemar logistique".
 
Le nom de Maddox Jolie-Pitt aux côtés des producteurs ne serait donc qu'une des largesses de Netflix pour First They Killed My Father, qui leur a coûté 25 millions de dollars. Le dernier film réalisé par Angelina Jolie, Vue sur Mer, a été un échec cuisant au box-office américain, où il n'a engrangé que 538 000 dollars.

Prochainement au Cinéma