Le film qui... de Elijah Wood

Film qui de Elijah Wood

Présent dans la série Dirk Gently, aux côtés de Samuel Barnett, Elijah Wood nous parle des films qui l'ont marqué. 

Elijah Wood, le célèbre hobbit du Seigneur des anneaux revient ce soir pour la seconde saison de Dirk Gently, sur la chaine américaine BBC America. Pour cette occasion, Première s'est plongé dans ses archives pour vous faire découvrir les films qui l'ont marqué. Nous l'avions rencontré en 2011, pour la sortie de Happy Feet 2, réalisé par George Miller

Le film qui ...

... vous a donné envie de faire ce métier ?

Lorsque j’ai débarqué à Los Angeles, à l’âge de 5 ans, mon but était de jouer dans des pubs, même si j’ai fait ma première apparition dans un clip de Paula Abdul. (Rire.) Je n’ai pas tardé à avoir de petits rôles dans des films, mais j’étais beaucoup trop jeune pour me dire que j’allais en faire mon métier. Des années plus tard, Delicatessen, de Caro et Jeunet, a totalement bouleversé ma perception du cinéma. Penser que je pourrais un jour intégrer un univers comme celui-là m’a galvanisé. 

... vous a aidé à séduire une fille ?

Il y a quelques années, j’ai montré Rushmore à une petite amie potentielle. Elle n’avait jamais vu ce film – que j’adore –, donc j’ai décidé de le lui faire découvrir. On est sortis ensemble peu de temps après et j’aime bien me dire que Wes Anderson y est pour quelque chose. 

... vous fait trop peur pour que vous le regardiez seul ? J’adore les films d’horreur. J’en ai vu des tonnes, donc je ne suis pas du genre à me laisser impressionner. Mais je dois avouer que l’idée de regarder Paranormal Activity tout seul chez moi ne m’enchante pas particulièrement. Comment voulez-vous aller au lit après avoir vu ce qui se passe dans cette chambre ? 

 ... vous plie de rire à tous les coups ?

Sans hésiter : Spinal Tap, de Rob Reiner, qui reste pour moi l’une des meilleures comédies de tous les temps. Et puis, je ne résiste jamais à Un jour sans fin. Dès que je tombe dessus à la télé, je n’arrive pas à zapper. De tous les films que j’ai vus, c’est celui que je prends le plus de plaisir à revisiter.  

Dirk Gently : 2 extraits avant le lancement de la saison 2

 ... vous était interdit quand vous étiez jeune mais que vous avez quand même regardé ?

Je devais avoir 6 ou 7 ans quand mon frère, qui en avait 14 à l’époque, est rentré à la maison avec la VHS du troisième Freddy (“Les Griffes du cauchemar”). Il m’a dit : "Je te laisse le regarder, mais tu dois me jurer de ne pas le dire aux parents." Ils m’ont d’ailleurs longtemps interdit de voir le tout premier film dans lequel j’ai joué, Affaires privées, avec Richard Gere, à cause de certaines scènes un peu osées. Vous imaginez la déception pour un enfant de 9 ans ? 

... vous a mis la honte lorsque vous l’avez vu dans un avion ?

Comme tout le monde, j’ai l’impression que l’altitude m’autorise à regarder n’importe quoi. Par exemple, il n’y a pas longtemps, j’ai visionné Marley & Moi dans un avion, film pour lequel je n’aurais jamais payé ma place. Le pire, c’est que j’ai même écrasé ma petite larme à la fin.  

... vous fait systématiquement pleurer ?

Love Actually, qui est devenu un petit classique perso que je regarde chaque année au moment des fêtes. En parlant de films de Noël, vous avez vu Family Man ? Un jour, on avait décidé de se faire une sortie ciné en famille pendant les vacances d’hiver et lorsque mon frère avait suggéré ce titre, je lui avais répondu : "Tu es sûr ? Nicolas Cage, Brett Ratner, Noël ? Ça ne fait pas un peu beaucoup ?" J’avais fini par céder, et je revois encore nos têtes en sortant de la salle. On était stupéfaits d’avoir autant aimé. 

Commentaires

A lire aussi sur Première

Prochainement au Cinéma

Premiere en continu

Le guide des sorties

Nos top du moment

Actuellement en kiosque

Nos dossiers du moment

Bandes-annonces

Sid Et Nancy
Léon Morin, Prêtre
Octobre