DR/E-PRESS/Abaca
Abaca
Abaca
Abaca
E-PRESS PHOTO.COM
Abaca

D'avant-première new-yorkaise à californienne en passant par de glorieux tapis rouge étrangers et de prestigieuses cérémonies, les célébrités ont eu l'occasion de se parer de leurs plus beaux atours, de se vêtir de leurs plus élégantes toilettes et de leurs apparats des grands soirs à l'occasion d'une semaine riche en événements.
De Los Angeles à New York, retour sur cinq looks marquants spécials USA de la semaine.

Ils sont tous les deux allemands et sans nul doute parlent le même langage : celui de la mode et du bon goût, surtout.
Aussi, quand Diane Kruger se pare des créations de Karl Lagerfeld pour Chanel, le duo est forcément gagnant et à l'occasion du MOMA 8th Film Benefit, l'actrice germanique en organza bleu et lèvres fushia brillait d'une singularité chic.

Icône du cool, muse underground, depuis les années 90, Chloë Sevigny assume son style unique, sa personnalité forte et son audace modeuse décalée.
Aussi, à l'occasion de la première de #Horror sous les spotlights de New-York, la modeuse ne pouvait s'empêcher d'afficher son stylisme unique en osant la robe flamenco signée Proenza Schouler et qu'on aime ou qu'on déteste, nul ne pourra nous contredire : Chloë Sevigny, you rock.
Et nous on aime. Beaucoup.

Chanel sait définitivement parlé aux stars hollywoodiennes.
Après avoir transformé Diane Kruger en oiseau de paradis Printemps-Été 2016 plus tôt dans la semaine, jeudi, c'est Julianne Moore que la maison de mode française sublime.
Divine en tailleur destructuré vert émeraude, la grande dame du septième art était aussi belle sur tapis rouge qu'elle est méchante à l'écran dans Hunger Games.

Aussi désarmante à l'écran que sur tapis rouge, Cate Blanchett séduit toujours, étonne beaucoup, fascine souvent et vise toujours dans le mille.
Et si, lors de l'avant-première de Carol, sous ses allures classiques en robe drappée kaki, l'actrice jouait les modeuses ordinaire en Lanvin, sa toilette cachait en réalité une sex-attitude surprise qu'on ne pouvait voir que de dos révélant à ceux qui la précédaient un corset rose poudré sur sa chute de reins des plus coquins.

Elle est belle, elle est lumineuse, façon Amazone moderne et sexy, sans nul doute tout va à Rosie Huntington-Whiteley et pourtant cette robe bustier rose poudre signée Dior façon mauvais bal de promo américain des années 90 ne flatte par l'allure de la top model slash actrice.

Le meilleur et le pire des looks de ces derniers jours.

Prochainement au Cinéma