Abaca
Abaca
Abaca
Abaca
Abaca
Abaca
Abaca
Abaca

Récompensée pour l'ensemble de sa carrière au MOMA Film Benefit, Cate Blanchett a accepté ses honneurs entourée du Tout-Hollywood mais a confié se sentir "bien insignifiante" au vu des terribles attentats de Beyrouth et Paris.

"Alors que le département film du MoMA de film fête son 80e anniversaire, nous sommes ravis d'honorer cette année une femme qui incarne les grandes traditions du cinéma, tout en embrassant farouchement l'innovation et le risque. Cate Blanchett a le genre de talent qui inspire les autres à offrir le meilleur d'eux-même, s'engage toujours plus pour les femmes et propulse le cinéma avec intelligence et grâce", vante Rajendra Roy, conservateur du département Film du Museum of Modern Art de New York.
Et pour célèbrer le sacre de cette grande dame du cinéma, le MOMA avait convié le Tout-Hollywood à venir dîner avec Cate Blanchett : de Martin Scorsese à Rooney Mara en passant par Ralph Fiennes et Diane Kruger, tous les grands noms de l'industrie du septième art ont festoyé autour de l'actrice de 46 ans.

Mais si Cate Blanchett s'est dite "honorée" par l'hommage rendu pour son travail, l'actrice a reconnu se sentir "très insignifiante au vu de ce qui se passe actuellement dans le monde", rappelant "les derniers événements horribles en Europe et au Moyen-Orient", mentionnant également le sort "des milliers de réfugiés qui se déplacent à travers les frontières" et se désolant pour "leur situation devenue aujourd'hui encore plus précaire et difficile".
"Mais", a-t-elle ajouté, "et cela va peut-être sonner comme une énorme moyen de se justifier, parfois nous avons la possibilité de travailler sur des projets qui peut-être pourront durer et surtout mettront en lumière des sujets importants", explique-t-elle faisant certainement référence à son prochain film, Truth, qui s'attache aux révélations faites par Mary Mapes et Dan Rather et met en lumière les dérives du système journalistique actuel et la puissance que les politiques peuvent exercer sur ceux que leurs investigations gênent.  

Ralph Fiennes, très proche de l'actrice australienne a vanté l'"excentrique et belle aura" de Cate Blanchett, Woody Allen - non présent à l'événement - a loué le talent de la grande dame du cinéma dans un message pré-enregistré et Todd Haynes a quant à lui salué les performances de la star qui sera prochainement à l'affiche de son dernir long-métrage, Carol.

Les précédents lauréats du MOMA Film Benefit sont Alfonso Cuarón, Tilda Swinton, Quentin Tarantino, Pedro Almodóvar, Kathryn Bigelow, Tim Burton, et Baz Luhrmann.

L'histoire de Carol : New York 1952. Carol est élégante, sophistiquée, riche et mariée. En cette veille de Noël, elle erre dans un grand  magasin à la recherche d'un cadeau pour sa fille. Elle y rencontre une jeune vendeuse, Thérèse, spontanée,charmante, fragile. Toutes deux sont seules le soir de Noël. Carole propose alors à Thérèse de partir avec elle pour un voyage improvisé au coeur de l'Amérique. Un road trip au cours duquel elles vont tomber follement amoureuses.
Adaptation de la nouvelle de Patricia Highsmith, intitulée Les eaux dérobéesou Carol.

La bande-annonce de Carol, au cinéma le 13 janvier 2016 : 

 

 

 

Prochainement au Cinéma