Johnny Depp
Wenn/ABACA

L’acteur a préféré régler l’affaire à l’amiable.

A un mois d’un procès dont les retombées s’annonçaient retentissantes, Johnny Depp a retiré sa plainte de 25 millions de dollars contre ses ex-managers, préférant régler les choses à l’amiable, rapporte The Hollywood Reporter. L’accord, conclu le samedi 14 juillet, dont les termes n’ont pas été divulgués, met fin à une série de plaintes croisées. L’acteur avait accusé début 2017 The Management Group (TMG), l’agence qui l’a représenté pendant dix-sept ans, d'avoir mal géré ses finances et d'avoir engagé des prêts sans son accord, le menant au bord de la ruine.

Du côté de The Management Group, c’est un tout autre son de cloche. Joel et Robert Mandell, responsables de TMG, affirment que l’agence a averti à plusieurs reprises la star de Pirates des Caraïbes de l’état de ses finances, lui recommandant vivement de réduire ses dépenses. Ils ont décrit son train de vie comme "ultra extravagant", précisant qu'il dépenserait en moyenne deux millions de dollars par mois. Selon TMG, Johnny Depp aurait acheté quatorze propriétés, quarante-cinq voitures de luxe et un yacht. Sans compter les nombreuses œuvres d’art et les frais de personnel et de déplacement. Le magazine Rolling Stone a récemment affirmé que l’acteur aurait dilapidé sa fortune qui s’élevait à près de 650 millions de dollars au cours d'un portrait peu flatteur.

Drogues, alcool et dépenses folles : le portrait inquiétant de Johnny Depp

Si Johnny Depp évite un procès grâce à l’accord conclu avec The Management Group, ses affaires ne sont pas toutes réglées pour autant. L’acteur, qui avait été accusé de violences conjugales par son ex-femme Amber Heard, est également poursuivi pour avoir frappé un régisseur sur le tournage de City of Lies.

J. K. Rowling réagit enfin au casting de Johnny Depp dans Les Animaux fantastiques

Prochainement au Cinéma