Insulté par JoeyStarr, Fabrice du Welz lui répond

Joey Starr sur Fabrice du Welz dans ONPC

Le rappeur l’a traité d’"abruti".

Dans son dernier livre, Le Monde de demain, JoeyStarr interrogé par Philippe Manoeuvre, procède à un règlement de compte en bonne et due forme. Et les attaques se poursuivent sur les plateaux de télévision où il est invité. Nouvelle démonstration samedi dernier, sur France 2, dans On n’est pas couché.

Interrogé par Laurent Ruquier sur sa filmographie, JoeyStarr aborde le cas de Colt 45, réalisé par Fabrice du Welz (Calvaire, Alleluia) tourné en 2012 et sorti en 2014. Après des tensions sur le tournage avec JoeyStarr et Gérard Lanvin, il avait été remplacé par Frédéric Forestier (Astérix aux Jeux Olympiques) pour terminer le film.

 

Cinq ans après les faits, la tension n’est pas retombée. Malgré sa réputation, JoeyStarr assure être "un bon soldat" pendant les tournages. Interrogé (à partir de 21'40 de la vidéo) sur ses propos sur son expérience dans Colt 45, le rappeur balance : "Du Welz, c’est un abruti, c’est autre chose ! Le mec ne s’est même pas rendu compte que tout le monde avait envie de lui décrocher la tête avec les dents : tous les acteurs, même l’équipe..."

Sur Instagram, le réalisateur a choisi de lui répondre. "Je ne cherche pas à revenir sur une expérience de tournage pénible, aux dysfonctionnements hallucinants ni à mettre de l’huile sur le feu, mais se faire traiter de 'débile' par Didier Morville chez Ruquier est quelque chose qui mérite au moins un droit de réponse. J’ai très certainement ma part de responsabilité dans le naufrage de cette production, mais croyez-moi, je voulais faire un bon film. J’y croyais, mais ce que j’ai vu, jour après jour, dépassait l’entendement… JoeyStarr – qui était payé la somme rondelette de 50 000 euros par jour de tournage – n’a jamais été sobre lors de ses 6 jours de tournage. Il était au mieux ivre, au pire sous emprise chimique (puissante) qu’il prenait entre les prises… Je me moque de ce qu’il fait de sa vie mais sur un plateau de cinéma où il était censé incarner un spécialiste du tir de combat, vif et rapide vous conviendrez que c’est un problème. (…)  Je me suis heurté à ce que j’ai vu de pire dans la production française actuelle et à deux acteurs vedettes fainéants, ivres d’eux-mêmes et incapables, pour l’un de retenir son texte, et pour l’autre de tenir droit… Mon altercation avec JoeyStarr a été violente et elle ne s’est pas passé (sic) comme il la raconte. Il se donne le beau rôle et le dernier mot, il en a le droit, il est médiatique mais ce n’est pas pour autant la vérité. Et puis, dis grand, t’as pas autre chose à foutre ?"


PROCHAINEMENT AU CINÉMA

A lire aussi sur Première

Premiere en continu

Le guide des sorties

Nos top du moment

Actuellement en kiosque

Nos dossiers du moment

Bandes-annonces

Les Aventures De Pinocchio
Menina
The Florida Project