Evan Rachel Wood révèle avoir été violée deux fois

Evan Rachel Wood

Dans la réalité comme dans Westworld, l'actrice a été victime de plusieurs agressions sexuelles.

Dans la série Westworld, Evan Rachel Wood joue Dolores, un robot qui subit les viols répétés des visiteurs du parc.

Dans la vie, l'actrice de 29 ans a été violée à deux reprises et elle a décidé d'en parler. C'est dans Rolling Stone que la jeune femme précoce - elle a été révélée à 15 ans par le drame Thirteen - s'est confiée il y a quelques jours. Evoquant des abus "physiques, psychologiques et sexuels", l'actrice a révélé : "J'ai été violée. Par un compagnon quand nous étions ensemble. Et une autre fois, par le propriétaire d'un bar... Je crois que nous vivons une époque dans laquelle nous ne pouvons plus rester silencieux. Pas en l'état actuel du monde avec sa bigoterie et son sexisme criants".

Evan Rachel Wood, qui a été fiancée à Marilyn Manson et mariée à Jamie Bell, avec qui elle a un fils, a partagé hier sur Twitter l'intégralité de la "confession" qu'elle a envoyée à Rolling Stone et qui a été largement tronquée par le magazine. "Je suis debout. Je suis vivante. Je suis forte. Je suis heureuse. Mais je ne vais toujours pas bien", assure l'actrice. "Je crois que c'est important que les gens sachent ça, que les victimes se l'approprient, et que la pression pour s'en remettre rapidement disparaisse. Ça rappellera aux gens le mal qui a été fait et comment le traumatisme de quelques minutes se transforme en combat de toute une vie. Ce n'est pas que vous ne pouvez pas vous en remettre, c'est juste que vous ne serez plus jamais les mêmes, ou peut-être que je n'y suis pas encore arrivée", admet-elle.

Evan Rachel Wood, qui n'a jamais eu peur d'évoquer des sujets intimes avec son public, de sa bisexualité à sa tentative de suicide à l'âge de 22 ans, conclut ainsi : "Tout ça est arrivé avant que je n'essaye de me suicider et je suis sûre que c'était un des nombreux facteurs."

Alors que la représentation du viol dans Westworld fait l'objet de critiques, l'actrice avait expliqué au Hollywood Reporter :  "Je n'aime pas du tout la violence gratuite contre les femmes mais j'attends de voir le contexte dans laquelle elle est utilisée. Plus la série avance, plus elle sert de commentaire et de regard sur notre humanité, pourquoi nous trouvons ça divertissant et pourquoi c'est une épidémie."

PROCHAINEMENT AU CINÉMA

A lire aussi sur Première

Premiere en continu

Le guide des sorties

Nos top du moment

Actuellement en kiosque

Nos dossiers du moment

Bandes-annonces

Apportez-Moi La Tête D'Alfredo Garcia
Le Consul de Bordeaux
L'Oeil du Cyclone