DR

"Par le passé, on m’a volé des répliques improvisées et dit que je faisais perdre du temps à l’équipe en donnant mon avis ."

Dans La La LandEmma Stone joue une jeune femme rêvant de percer à Hollywood, qui enchaîne les auditions en se donnant à fond… devant des directeurs de casting qui ne cessent de l’interrompre. Malgré ses couleurs vives et ses chansons entraînantes, Damien Chazelle dépeint dans cette comédie musicale bien pensée les coulisses d’un monde du cinéma cruel, et son actrice principale s’investit pleinement dans ce rôle qui sonne juste. Et pour cause : comme son personnage, Emma Stone a percé à Hollywood grâce à son talent, sa beauté, son bagou –c’est une reine de l’improvisation depuis qu’elle est adolescente- et une bonne dose de motivation.  Elle avoue cette semaine dans Rolling Stone que réaliser son rêve a demandé des sacrifices, et qu’elle a notamment été victime du sexisme qui règne à Hollywood. C’est loin d’être la première actrice à dénoncer cela, d’ailleurs.

Marion Cotillard dénonce le sexisme à Hollywood

"Par le passé, pendant des tournages, on m’a dit que je faisais perdre du temps à l’équipe en donnant mon avis ou en proposant des idées. Je n’aime pas me plaindre à ce sujet, j’hésite à parler du fait d’être une femme à Hollywood, mais parfois, alors que j’improvisais des vannes, on riait à mes blagues, puis on les proposait à mes coéquipiers. On me les volait, tout simplement. Ou alors, quand je disais : ‘Je ne crois pas que cette réplique va fonctionner’, on me répondait du tac au tac : ‘Joue-la quand même et si elle est nulle, on la coupera au montage’. Sauf qu’ils ne la coupaient pas et qu’en effet, une fois au cinéma, elle ne marchait pas du tout !"

Olivia Wilde décrit le sexisme "institutionnel" à Hollywood

La La Land sortira le 25 janvier prochain, puis il devrait faire sensation aux Oscars 2017. Bande-annonce :

Un producteur dénonce le sexisme des scénarios via un compte Twitter