Harvey Weinstein
Abaca

Et compte bien plaider non coupable.

Harvey Weinstein a été accusé lundi d’une troisième agression sexuelle. Le procureur de Manhattan Cyrus Vance a annoncé que l’ancien producteur fait l’objet d’une nouvelle inculpation pour « acte sexuel forcé » sur une troisième femme, pour des faits qui remontent au 10 juillet 2006. Le nom de la victime n’a pas été dévoilé. 

Weinstein fait désormais face à trois nouveaux chefs d’accusation, dont deux pour « agression sexuelle prédatrice ». Il risque au minimum dix ans de prison et la sanction peut aller jusqu’à la perpétuité. Le procureur a salué le « courage extraordinaire des victimes qui sont sorties du silence » et demandé à d’autres potentielles victimes de se manifester auprès de la justice. 

Ron Perlman s’est uriné sur la main avant de serrer celle de Harvey Weinstein

Inculpé fin mai pour viol présumé (2013) et fellation forcée (2004) sur deux femmes, Harvey Weinstein avait plaidé non coupable et avait retrouvé la liberté contre une caution d’un million de dollars. Il porte un bracelet électronique et ne peut pas quitter les États de New York et du Connecticut.

Son avocat, Ben Brafman, a de nouveau assuré que son client n’a pas commis les faits qui lui sont reprochés : « M. Weinstein maintient que toutes ces accusations sont fausses et s'attend à ce que la justice lui donne pleinement raison ». Il plaidera de nouveau non coupable lors de la prochaine audience avec le juge, le 9 juillet prochain.

#MeToo : Harvey Weinstein plaide non coupable

Prochainement au Cinéma