Johnny Depp
Abaca

La star dit avoir "eu peur pour sa sécurité", tout comme le réalisateur Brad Furman.

La sortie de City of Lies, de Brad Furman (La Défense LincolnPlayersInfiltrator), qui racontera les enquêtes sur les meurtres des rappeurs Tupac et Notorious B.I.G., a été reportée indéfiniment suite à la plainte de l’un de ses employés. Le long métrage sera sans doute daté une fois que cette histoire aura été réglée par la justice.

Gregg Brooks, chargé de repérer les lieux de tournage, a engagé des poursuites contre Johnny Depp, qu’il accuse de l’avoir frappé à deux reprises dans les côtes. Lorsque ce membre de l’équipe a demandé à l’acteur d’arrêter de jouer, car la nuit tombait et qu’ils avaient dépassé l’heure de tournage autorisée à Los Angeles, l’acteur l’aurait frappé deux fois, sous l’emprise de l’alcool, avant de le provoquer : "J’te donne 100 000 dollars si tu me tapes au visage", lui aurait-il lancé. La sécurité l’aurait alors maîtrisé, et trois jours plus tard, la production aurait demandé à Brooks de signer une déclaration disant qu’il ne porterait pas plainte, ce qu’il aurait refusé de faire avant d’être viré.

Dans une réponse officielle des avocats de Johnny Depp publiée par The Blast, on découvre que l’acteur plaide la légitime défense. Il ne nie pas avoir frappé Brooks, mais affirme qu’il l’aurait attaqué parce qu’il avait "peur pour sa sécurité" et qu’il avait vu que "le réalisateur avait peur aussi". Il se serait alors "défendu, tous en défendant les autres" sur le plateau.

Récemment, Johnny Depp s’est aussi défendu contre Amber Heard, son ex-femme,  qui l’a accusé de violences conjugales, ce qui a entraîné leur divorce. Une partie de son dossier judiciaire a filtré dans la presse à scandales britannique, et l’acteur y livre une autre version, affirmant que c’est elle qui se serait emportée le jour de son trentième anniversaire, parce qu’il avait deux heures de retard. Il réfute le fait de d’avoir bu et de l’avoir frappée, mais précise qu’elle serait vengée de son retard en déféquant dans leur lit conjugal. Une autre affaire qui devrait être réglée devant les tribunaux.

Drogues, alcool et dépenses folles : le portrait inquiétant de Johnny Depp