Bill Cosby face à la justice pour faire annuler les poursuites judiciaires

Bill Cosby

Les avocats de l'acteur plaident pour une requête en nullité.

Le 30 décembre 2015, Bill Cosby a été inculpé pour la première fois pour "agression sexuelle avec circonstances aggravantes" sur la personne d'Andrea Constand, une ancienne employée de l'université de Temple, en Pennsylvanie.
A ce jour, il s'agit de la seule affaire dans laquelle l'acteur de 78 ans est poursuivi au pénal.

Bill Cosby (enfin) inculpé pour agression sexuelle

Depuis plus d'un an, plus de cinquante femmes accusent l’ancienne vedette de les avoir droguées pour abuser d’elles. Des faits qui remontent pour certains aux années 1960 et dont beaucoup sont prescrits. 

"Bill Cosby est un violeur en série" 

 

Bill Cosby mugshot

Aujourd'hui, la défense de l'acteur affirme que les poursuites de l'affaire Cosby vs. Constand doivent être abandonnées et plaide en ce sens depuis mardi 2 février au tribunal de Pennsylvanie.
Selon les avocats, les poursuites reposent sur le témoignage de Bill Cosby en 2005 et violent l'accord moral passé avec le procureur. 

Rappel des faits.
En 2005, Andrea Constand avait poursuivi l'acteur en justice quelques mois après les présumées agressions sexuelles mais la jeune femme avait trouvé un accord financier avec l'acteur avant que l'affaire ne soit jugée au pénal. Dans le cadre de la procédure civile, l'acteur avait accepté de témoigner, après que le procureur de l'époque Bruce Castor, se soit engagé à ne pas l'inculper au pénal.
Aujourd'hui, selon les avocats de l'acteur, en inculpant l'acteur le procureur aurait violé l'engagement pris fin 2005 par son prédécesseur, de ne pas poursuivre la star du Cosby Show s'il acceptait d'être auditionné. 

Pendant l'audience de mardi dernier, Bill Cosby n'a pas dit un mot, laissant la parole à ses avocats qui plaident pour une requête en nullité.
Appelant à la barre, comme témoin, l'ex procureur Bruce Castor, ce dernier a expliqué pourquoi il avait choisi, à l'époque, de ne pas poursuivre Bill Cosby et de laisser la victime présumée obtenir réparation au civil. En effet, selon ce dernier, les accusations et déclarations d'Andrea Constand comportaient à l'époque de nombreuses "incohérences" : "En quelques jours, elle avait changé le jour où cela s'était passé, de mars à janvier. Il y a eu plusieurs exemples comme celui-làSes actes avaient ruiné sa crédibilité. A ce stade, j'ai décidé qu'il était dans l'intérêt de la justice de conclure que M. Cosby ne serait jamais arrêté (pour cette agression sexuelle)Pour autant, je pensais qu'il n'était pas juste de le poursuivre mais je voulais que soit rendue une forme de justice. L'affaire a été résolue (au civil) et j'espère que j'ai fait de Mme Constand une millionnaire", a-t-ildéclaré.

L'audience doit se poursuivre aujourd'hui et le juge Steven O'Neill a indiqué qu'il souhaitait rendre sa décision le jour même. 

Malgré les nombreux témoignages accablants et les cinquante-six femmes qui accusent l’ancienne vedette de les avoir droguées pour abuser d’elles., Bill Cosby a toujours nié les accusations de viol et agression sexuelle dont il fait l’objet.

 

Commentaires

A lire aussi sur Première

Prochainement au Cinéma

Premiere en continu

Le guide des sorties

Nos top du moment

Actuellement en kiosque

Nos dossiers du moment

Bandes-annonces

Sid Et Nancy
Léon Morin, Prêtre
Octobre